22.09.2017, 00:01  

Le fanatisme entre en scène

Abonnés
chargement
Isabelle Guisan monte pour la première fois sur scène pour interpréter un de ses textes.

 22.09.2017, 00:16   Le fanatisme entre en scène

Longtemps Rolloise, ayant siégé au Conseil communal, Isabelle Guisan a quitté la Perle du Léman il y a peu pour y revenir par la grande porte: celle du Casino Théâtre. La journaliste et écrivain y monte sur scène pour la première fois et présente une création sous la forme d’une lecture spectacle. «L’amour absolument», une coproduction de la Cie...

Longtemps Rolloise, ayant siégé au Conseil communal, Isabelle Guisan a quitté la Perle du Léman il y a peu pour y revenir par la grande porte: celle du Casino Théâtre. La journaliste et écrivain y monte sur scène pour la première fois et présente une création sous la forme d’une lecture spectacle. «L’amour absolument», une coproduction de la Cie Hors-Sol et du Casino Théâtre de Rolle, dépeint les réalités vécues au sein de mouvements puritains, voire sectaires, en Suisse romande, de l’après-guerre à nos jours. On y croise Viviane, victime dès son plus jeune âge d’endoctrinement de la part de sa propre mère, tombée sous la coupe d’un mouvement puritain dans les années 1960.

Basé sur des faits réels

«Un reportage diffusé en 2015 par la RTS et consacré à l’endoctrinement de jeunes filles nées en Suisse romande qui se voient confrontées sur Internet à de redoutables instruments de persuasion m’a fait l’effet d’un électrochoc. Il m’a ramenée à l’époque où j’étais moi-même adolescente, dans les années 1960. Divers mouvements doctrinaux plus ou moins sectairesétaient alors à l’œuvre dans la région lémanique», raconte Isabelle Guisan.

Le récit de l’auteur mêle vérité et fiction. Isabelle Guisan s’est inspirée de faits authentiques, recueillis auprès d’anciens militants qui lui ont raconté très ouvertement leur trajectoire. Un travail d’enquête qui donne toute son épaisseur au personnage de Viviane, désormais sexagénaire. Sans faire le procès d’un mouvement en particulier, Isabelle Guisan tente de comprendre les mécanismes à l’œuvre tant chez les «fanatiques» qu’auprès de ceux qui ont été endoctrinés et qui ne sont pas sortis indemnes de ces années d’enrôlement. «Une quête d’absolu d’abord, une quête de liberté ensuite. Avec en filigrane l’amour, toujours l’amour», affirme Isabelle Guisan. Une libération qui, si l’on en croit le spectacle, est l’œuvre de toute une vie et l’enjeu d’une identité à recréer, hors de toute croyance aliénante. JOl

«L’amour absolument», de et avec Isabelle Guisan, mise en scène de Domenico Carli, lecture-spectacle, 22 septembre, 20h, 23 septembre, 19h, 24 septembre, 17h. billets www.theatre-rolle.ch ou à l‘Office du tourisme de Rolle.


Vous avez lu gratuitement
une partie de l'article.

Pour lire la suite :

Profitez de notre offre numérique dès Fr 2.- le 1er mois
et bénéficiez d'un accès complet à tous nos contenus

Je profite de l'offre !
Top