29.01.2018, 00:01

«Le festival restera sur la commune»

Premium
chargement
Le Venoge Festival lors de l’édition 2017. La manifestation repose sur le travail des nombreux bénévoles. Certains riverains déplorent de subir des nuisances pendant 8 à 9 semaines si l’on compte le montage et le démontage du festival.
Par jocelyne.laurent@lacote.ch

PENTHALAZ Le Venoge Festival est menacé de devoir déménager après l’édition de 2018. Une petite poignée de riverains est lasse des nuisances.

Alors que le plus grand open air musical du Gros-de-Vaud et de la région lausannoise vient d’annoncer sa programmation pour sa 24e édition, une ombre au tableau plane sur ce festival estival. Comme l’a révélé «24heures» récemment, une convention signée fin 2016-début 2017 par quatre riverains et l’association Venoge People menace la survie du festival sur son...

À lire aussi...

Invasion [1/2]Nyon aux avant-postes dans la bataille contre le moustique tigreNyon aux avant-postes dans la bataille contre le moustique tigre

Invasion [2/2]Moustique tigre: comment participer à la lutteMoustique tigre: comment participer à la lutte

PolitiqueEn 2019, Gland a dépoussiéré son administrationEn 2019, Gland a dépoussiéré son administration

RécompenseMichel Mayor pourrait obtenir la bourgeoisie d’honneur de GenèveMichel Mayor pourrait obtenir la bourgeoisie d’honneur de Genève

ChroniqueLiving in Nyon: Pausing for ThoughtLiving in Nyon: Pausing for Thought

Top