14.05.2014, 00:01
Lecture: 4min

Le pont de la Redoute en otage

Premium
chargement
Debout, le municipal Olivier Mayor, en charge de ce projet, a tenté de convaincre les élus de droite de la nécessité d'engager ces travaux. Les arguments avancés par l'Exécutif n'ont pas été pris en compte par la majorité des élus. 
CEDRIC SANDOZ
Par MARIE-CHRISTINE FERT (TEXTES)

CONSEIL COMMUNAL La gauche soutenait la Municipalité, la droite refusait le préavis et a fait capoter le projet.

m-c.fert@lacote.ch

Le projet est dans les pipelines de la commune depuis 1991. La Municipalité de l'époque reçoit alors de Providentia, qui construisait alors son bâtiment (aujourd'hui la Mobilière), une participation de 723 525 francs pour améliorer le franchissement des piétons et des vélos sur le pont. En 1994, une convention est ratifiée entre Nyon et Prangins, cette dernière...

À lire aussi...

AnimationNyon: finies les notes enivrantes à l’heure de l’apéroNyon: finies les notes enivrantes à l’heure de l’apéro

FinancesArnex-sur-Nyon: hausse d’impôt balayéeArnex-sur-Nyon: hausse d’impôt balayée

MusiqueNyon: Sarah McCoy chantera son blues au théâtre de MarensNyon: Sarah McCoy chantera son blues au théâtre de Marens

Sorties de la semaineHumour, musique, conte: nos remèdes contre le blues de l’automneHumour, musique, conte: nos remèdes contre le blues de l’automne

CirculationZones 30: toutes les amendes sont-elles valables?Zones 30: toutes les amendes sont-elles valables?

Top