Les archéologues s'immiscent discrètement sur le chantier

chargement

SAINT-CERGUE La découverte d'ossements sur le chantier de la place de la Gare risque de ralentir l'avancée des travaux.

  29.08.2012, 00:01
Marion Liboutet et Yannick Dellea, archéologues, se sont rendus hier sur le chantier de l'immeuble en construction à la place de la Gare, à Saint-Cergue. Le chantier n'est pas interrompu. 
DOMINIQUE SUTER

La découverte d'ossements sur le chantier de la rue de la Gare, à Saint-Cergue, ne fait pas que des heureux (lire "La Côte" de lundi). Hier après-midi, Edgar Vuitel, directeur de l'entreprise générale Bernard Nicod à Nyon, rencontrait la municipale des travaux Cornélia Gallay en présence de deux archéologues cantonaux, Yannick Dellea et Marion Liboutet. " Nous sommes dépendants des décisions des archéologues , relevait M. Vuitel. Mais je peux vous dire que cette découverte risque fort de nous pénaliser. Pour l'heure, nous allons concentrer les travaux sur l'est de la parcelle, mais nous aurions aimé mettre cet immeuble sous toit en fin de l'année. Il reste à espérer que la neige ne tombera pas trop vite afin de tenir les délais ". De leur côté, les deux archéologues ne savent pas encore à quoi s'attendre.

 

Au chapitre des suppositions

 

Hier après-midi, en grattant un peu l'ouest du terrain, Marion Liboutet est tombée sur un fragment de mâchoire. " Il s'agit très probablement d'une nécropole datant de la période médiévale, mais pour l'heure nous n'en sommes encore qu'au chapitre des suppositions ", avançait la spécialiste de cette période. Sur les flancs de la fosse creusée par les trax, on distingue comme des vagues de terre foncée. " Ce sont des particules de bois qui sont comme fondues dans la terre et qui s'étalent en raison de la pente de la fosse ", relève Yannick Dellea, conservateur du patrimoine architectural pour La Côte.

Quoi qu'il en soit, les spécialistes vont s'installer pour une quinzaine de jours au milieu des trax et autres engins de chantier. " Nous allons aussi procéder à des recherches dans les archives, afin de découvrir les traces éventuelles d'un cimetière en ce lieu. Il s'agit ici de fouilles d'urgence et nous n'allons pas intervenir avec des pinceaux! C'est plus souvent à la pelle et au trax que s'effectuent nos recherches! La découverte d'éventuels objets, poteries, vases ou monnaies nous permettrait de dater avec plus de précision l'origine de cette trouvaille qui reste tout de même surprenante!" affirment les deux scientifiques. Qui concluent " nous essayerons de coordonner au mieux nos recherches avec les travaux ". DS


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

Bénévolat 1/4La Côte: sur terre ou dans l’eau, ils chassent les orduresLa Côte: sur terre ou dans l’eau, ils chassent les ordures

La Côte: ils chassent les ordures

Selon le rapport de l’Observatoire du bénévolat en Suisse 2020, la protection de l’environnement, de la nature ou des...

  05.08.2021 17:00
Premium

AnimauxA Prangins, une perruche sauvage a conquis le voisinageA Prangins, une perruche sauvage a conquis le voisinage

TannayJan Lisiecki remplace Hélène Grimaud aux Variations musicales de TannayJan Lisiecki remplace Hélène Grimaud aux Variations musicales de Tannay

SortirEpouvantails, alpage et papillons: nos 3 idées de sortie pour la fin de semaineEpouvantails, alpage et papillons: nos 3 idées de sortie pour la fin de semaine

RolleRolle: elle remet les clés du jardin d’enfants qu’elle a créé il y a 45 ansRolle: elle remet les clés du jardin d’enfants qu’elle a créé il y a 45 ans

Top