05.01.2018, 15:05

Les portacabines du centre-ville de Nyon seront démolies

Abonnés
chargement
Les portacabines ont été installées en 2003, dans la cours de l'école du centre-ville, pour les besoins de l'Ecole professionnelle commerciale (EPCN). Cette dernière les a quittés il y a un peu plus d'une année, pour s'installer dans une extension du Gymnase de Nyon.

 05.01.2018, 15:05 Les portacabines du centre-ville de Nyon seront démolies

NYON Les cubes vitrés, installés dans la cours de l'école du centre-ville, seront démolis prochainement. La Ville de Nyon n'en voit plus l'utilité depuis que l'école professionnelle commerciale a déménagé.

Ils ont abrité les élèves de l’Ecole professionnelle commerciale (EPCN) durant près de 20 ans. Puis, ces derniers mois, une partie des instrumentistes de l’Ecole de musique de Nyon. Reste que pour les quidams, il s’agit avant tout de cubes vitrés pas très beaux, plantés au beau milieu de la cours de la vieille école du centre-ville, à quelques...

Ils ont abrité les élèves de l’Ecole professionnelle commerciale (EPCN) durant près de 20 ans. Puis, ces derniers mois, une partie des instrumentistes de l’Ecole de musique de Nyon. Reste que pour les quidams, il s’agit avant tout de cubes vitrés pas très beaux, plantés au beau milieu de la cours de la vieille école du centre-ville, à quelques pas du temple. Par conséquent, peu de Nyonnais devraient s’émouvoir de l’annonce de leur destruction prochaine. Un projet qui sera mis à l’enquête par la Ville de Nyon, dès ce samedi.

«Ces portacabines ont été installées en 2003 par le Canton, spécialement pour l’EPCN. Suite au récent déménagement de cette dernière, dans une extension du Gymnase de Nyon, ces portacabines sont passées sous la responsabilité de la Ville», explique le municipal de l’urbanisme Claude Uldry.

Une zone longtemps occupée

Bien avant cela, la zone sur laquelle sont actuellement installés les cubes était occupée par de petits pavillons en bois, rattachés à l’école du centre-ville. Jusqu’au début des années 70, ils abritaient une partie des élèves du secondaire. C’est d’ailleurs là que Claude Uldry a fait une partie de ses classes, avant que ne soit construit le collège de Nyon-Marens.

Aujourd’hui la Municipalité, qui projette de rénover entièrement l’école ainsi que sa salle de gym, ne juge plus utiles ces portacabines. Le temps est donc venu de les démolir. Rien n’est prévu à la place, en tous cas pour le moment. «Dans un premier temps, l’espace libéré servira surtout au chantier de rénovation.» Le coût de la démolition ne devrait pas dépasser les 50 000 francs.


Vous avez lu gratuitement
une partie de l'article.

Pour lire la suite :

Profitez de notre offre numérique dès Fr 2.- le 1er mois
et bénéficiez d'un accès complet à tous nos contenus

Je profite de l'offre !
Top