13.12.2019, 09:00

Maeva Dubois, jeune plume précise comme une lame et douce comme la neige

Premium
chargement
Maeva Christelle Dubois s'est laissée porter par son amour de l'art en général et de l'esthétique japonaise pour rédiger son premier roman

LITTERATURE La jeune Trélesienne Maeva Dubois publie «L’ode et le requiem». Un premier roman impressionnant de maturité.

Ce qui frappe d’emblée, quand on rencontre la jeune romancière, c’est le contraste entre la délicatesse de sa voix, à laquelle s’ajoute une vivacité d’élocution, et la gravité de son propos. L’antagonisme est présent dans le titre de son roman, «L’ode et le requiem», aux éditions suisses Romann. Car malgré son jeune âge (28 ans) et son naturel, Maeva Dubois n’hésite pas à s’interroger déjà sur la mort.

«J’ai eu l’idée d’écrire sur ce sujet et sa beauté car j’aime ce qui touche aux thématiques profondes....

À lire aussi...

CoronavirusLéman Express: reprise du trafic entre la France et la SuisseLéman Express: reprise du trafic entre la France et la Suisse

AnimauxLes bêtes n’ont jamais eu autant d’anges gardiensLes bêtes n’ont jamais eu autant d’anges gardiens

LittératureBogis-Bossey: autoédité, son polar cartonneBogis-Bossey: autoédité, son polar cartonne

NyonDepuis la fermeture du cinéma Capitole, «Gribouille» a le bluesDepuis la fermeture du cinéma Capitole, «Gribouille» a le blues

CoronavirusPrises d’assaut par les promeneurs, les campagnes sont sous pressionPrises d’assaut par les promeneurs, les campagnes sont sous pression

Top