24.07.2017, 11:59

Nouveau atelier-dépôt des NStCM à Trélex approuvé

chargement
Nouvel entrepot du Nyon-St-Cergue à l'Asse, sur le terrain de Paleo. Image de synthese et maquette de mars 2013.

 24.07.2017, 11:59 Nouveau atelier-dépôt des NStCM à Trélex approuvé

Transports L'Office fédéral des transports a délivré la décision d'approbation des plans pour la construction du nouveau dépôt-atelier de la compagnie du chemin de fer Nyon - St-Cergue - Morez SA (NStCM). Celui-ci se situerait à Trélex.

L'entreprise et le Canton saluent cette approbation des plans par la Confédération. Cela démontre la pertinence d'un projet indispensable au développement d'un chemin de fer régional qui transporte plus d'un million de voyageurs par an et relie toute une région à l'ensemble du canton.

A lire aussi : Le point sur un dossier en stand-by: la prolongation du Nyon-St-Cergue

"Le Nyon - St-Cergue - Morez est un maillon essentiel du réseau des transports publics vaudois. Complémentaire aux RER vaudois et aux trains grandes lignes des CFF, il garantit, notamment avec sa fréquence au quart d'heure aux heures de pointe entre Nyon et Genolier, une mobilité efficace pour les habitants de la région et participe à la prospérité économique de la Côte", rappelle la conseillère d'Etat en charge des infrastructures, Nuria Gorrite

Pour l'entreprise, la construction de ce nouveau dépôt qui sera construit sur la commune de Trélex sur un terrain de 20'400 m2 à proximité de l'Asse, est une absolue priorité. En effet, l'actuel dépôt des Plantaz à Nyon ne répond plus aux normes de sécurité. De plus, il ne permet pas la révision des nouvelles rames, dont quatre ont été mises en service en 2015 et six autres seront livrées en 2020. Cette nouvelle halle répond ra à ces besoins.

A lire aussi : L'inauguration des nouvelles rames du Nyon-Saint-Cergue en images

 Initié en 2008 et mis à l'enquête en 2013, le projet a passé par de nombreuses étapes pour satisfaire aux exigences environnementales, répondre aux normes et besoins du domaine ferroviaire et entrer en conformité avec la loi sur l'aménagement du territoire (LAT), laquelle exige que les terres nouvellement occupées soient compensées. Sous réserve d'éventuels recours, les travaux de construction du dépôt pourront débuter en été 2018.

COMMUNIQUÉ

Top