30.06.2020, 19:15

Nyon: «Je ne suis plus cette personne qui a commis tous ces actes»

Premium
chargement
Un Irakien, accusé de violences conjugales, connaîtra la sentence des juges nyonnais ce mercredi.

Tribunal Cet Irakien a déjà purgé onze mois de prison pour violences conjugales alors que son épouse était enceinte. Il pourrait ressortir bientôt en respectant plusieurs règles de conduite.

Pudique, à l’issue du procès de ce mardi à Nyon, le couple entrelaçait tendrement ses mains, profitant d’un court répit avant le retour en cellule du mari. Et son épouse de lui montrer une photo de leur fils né pendant qu’il était en prison. Car l’Irakien de 27 ans est incarcéré depuis onze mois pour des violences conjugales, alors même qu’elle portait cet enfant..

Et pourtant, la Suissesse, son aînée d’un an, a décidé de lui...

À lire aussi...

Léman ExpressLéman Express: le retour du train au quart d’heure n’est pas pour tout de suiteLéman Express: le retour du train au quart d’heure n’est pas pour tout de suite

Espaces vertsNyon: deux vieux marronniers abattus à l’esplanade… des MarronniersNyon: deux vieux marronniers abattus à l’esplanade… des Marronniers

NyonMalgré la crise sanitaire, Rive Jazzy va faire swinguer NyonMalgré la crise sanitaire, Rive Jazzy va faire swinguer Nyon

EvasionLa Côte en balade: de La Cure au NoirmontLa Côte en balade: de La Cure au Noirmont

NuisancesNyon a lancé la traque au moustique tigreNyon a lancé la traque au moustique tigre

Top