Nyon: le Cinéma Sud s’installe au Conservatoire

chargement

Loisirs Du 3 au 5 septembre, le Cinéma Sud prend ses quartiers dans le jardin du conservatoire à Nyon pour projeter des films du monde entier.

 28.08.2019, 13:30
En cas de mauvais temps, les séances auront lieu à l'intérieur de la Villa Thomas.

Pour la 8e année consécutive, le Cinéma Sud en plein air d’Helvetas prendra ses quartiers dans le jardin du Conservatoire du 3 au 5 septembre. Au programme: un thriller se déroulant en Colombie, un drame en Turquie et une comédie dramatique indienne.

Dans le cadre de sa stratégie du développement durable 2017-2021, la Municipalité de Nyon souhaite soutenir les acteurs de la coopération au développement, entre autres en encourageant les occasions d’informations et de débats sur le territoire nyonnais. Fonctionnant à l’énergie solaire et se déplaçant à vélo, le Cinéma Sud, une initiative de l’ONG Helvetas, est soutenu pour la 8ennée consécutive.

 

Infos pratiques

A l’occasion du dernier arrêt de la tournée itinérante 2019, trois films seront projetés au jardin du Conservatoire à 21h. Pour profiter confortablement de leur soirée, les spectateurs sont invités à apporter leur chaise ou transat et leur couverture.

L’entrée est libre, chapeau à la sortie.

En cas de pluie, la projection aura lieu à l’intérieur de la Villa Thomas du Conservatoire.

Programme: 

Sibel – mardi 3 septembre
Guillaume Giovanetti, Çagla Zencirci, Turquie, 2018, 1h35. VO turc / ST français. Drame. Âge 16/16
Sibel, 25 ans, vit avec son père et sa soeur dans un village isolé des montagnes de la Mer Noire. Sibel est muette mais communique grâce à la langue sifflée ancestrale de la région. Rejetée par les autres habitants, elle traque sans relâche un loup qui rôderait dans la forêt. C’est là que sa route croise un fugitif qui pose, pour la première fois, un regard neuf sur elle.

Sir – mercredi 4 septembre
Rohena Gera, Inde, 2018, 1h39. VO hindi, anglais, marathi / ST français, allemand. Comédie dramatique. Âge 0/12
Ratna est domestique chez Ashwin, le fils d’une riche famille de Bombay. En apparence la vie du jeune homme semble parfaite, pourtant il est perdu. Ratna sent qu’il a renoncé à ses rêves. Elle, elle n’a rien, mais ses espoirs et sa détermination la guident obstinément. Deux mondes que tout oppose vont cohabiter, se découvrir, s’effleurer…

Matar a Jesús – jeudi 5 septembre
Laura Mora Ortega, Colombie-Argentine, 2017, 1h39. VO espagnol / ST français, allemand. Drame. Âge 16/16
Lorsque son père, professeur d’université et activiste, est tué sous ses yeux à Medellin, la jeune Paula voit bien le visage de l’assassin. Devant l’inefficacité de la police, elle décide de prendre les choses en main. Laura Mora nous emporte dans un thriller semi-autobiographique, hanté par le besoin de justice d’un pays gangrené pendant tant d’années par une violence aveugle.

COMMUNIQUÉ

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

CultureThomas Wiesel et sa clique en live et en ligne pour CaribanaThomas Wiesel et sa clique en live et en ligne pour Caribana

ActivitésGymRolle vous emmène en balade le week-end de l’AscensionGymRolle vous emmène en balade le week-end de l’Ascension

GymRolle vous emmène en balade

La société de gymnastique de la Perle du Léman organise pour la première fois une marche tout public à la découverte de...

  08.05.2021 08:30
Premium

ImmobilierGland débourse 2,3 millions pour un bâtiment de La CombazGland débourse 2,3 millions pour un bâtiment de La Combaz

PolémiqueNyon: plus de 1000 paraphes contre le crématoireNyon: plus de 1000 paraphes contre le crématoire

ServiceCrans a bobo à sa poste, la pharmacie dit stopCrans a bobo à sa poste, la pharmacie dit stop

Top