Nyon: les bons chiffres du tourisme sur les six premiers mois de 2016

chargement

Tourisme Les touristes sont venus nombreux pour le mois de juin dans le district de Nyon. Une tendance de plus 8.6 pour cent par rapport à 2015. Sur les six premiers mois, le tourisme dans le district a bien fonctionné. Les commerçants qui avaient subi le franc fort l'an dernier n'ont pas eu ce souci cette année.

  01.09.2016, 17:26
La montagne et lac Léman séduisent les visiteurs de Nyon. Le tourisme dans le district est reparti à la hausse les six premiers mois de 2016.

Le tourisme nyonnais se porte bien. Le franc fort a eu un impact négatif l’an dernier mais en 2016 on sourit à nouveau dans ce secteur économique. En 2016, malgré les problèmes occasionnés par la restauration de certains hôtels nyonnais, le nombre de nuitées sur les six premiers mois de l’année repartent à la hausse.

Didier Miéville, le directeur de l’Office du tourisme a reçu quelques échos positifs des restaurateurs et aubergistes. Il se base pourtant sur les statistiques des six premiers mois de l'année pour dresser un premier bilan. «En juillet, 300 nuitées ont été gagnées par rapport à l’an dernier, soit 4800 en tout. Sur les six premiers mois, la tendance est très bonne par rapport à l'an dernier, on gagne 3348 nuitées par rapport à 2015, on rattrape ce qu'on a perdu l'an dernier à cause du franc fort.» 

La fin des travaux à l’Hôtel des Alpes arrive à point nommé pour ajouter une jolie touche supplémentaire au parc hôtelier de la ville pour continuer sur la lancée. «Même si l’hôtel n’a pas vraiment fermé pendant les travaux contrairement à L’Ambassador fermé depuis deux ans». L’effet nouveauté a marché à plein avec la location de chambres au tout nouvel Hôtel Base. «Ils ont une offre qui marche bien avec notamment leur service de déjeuners en chambre et leur système de consigne.» Les grandes chambres de cet établissement à la déco blanche et verte ont aussi attiré l’œil de pas mal de visiteurs de Suisse Allemande.

«C’est l’autre tendance pour les six premiers mois, le tourisme suisse-allemand est en grande forme» poursuit Didier Miéville. L’an dernier, la Suisse allemande trustait la première place de la rubrique «provenance» avec 55 000 nuitées comptabilisées. Cette année, on se dirige vers un record battu car au bout de 6 mois d’exercice, on compte déjà 29 000 nuitées. C’est 5229 de plus que l’an dernier. La campagne sur le «Pass La Côte  outre-Sarine a mis en valeur le patrimoine exceptionnel de notre région (les Châteaux de Prangins, Nyon, Vufflens et Morges) dans des magazines comme la Schweizer Illustrierte ou encore dans des guides comme Trend Ferrien. «La bannière postée sur les sites alémaniques a été vue 5 millions de fois en juin 2015 et 7 millions et demi de fois en septembre 2015, ça a dû jouer… » explique M. Miéville.

Les Français à la première place des étrangers

Au classement général des populations étrangères qui visitent Nyon, on trouve des Français tout en haut. Ils ont depuis juin réservé 1161 nuitées. En revanche le tourisme allemand est en recul ainsi que le tourisme indien qui accuse une chute de 1200 nuitées sur les six premiers mois de l’année. Le tourisme du voisin chinois est lui aussi en perte de vitesse sans que l’on sache exactement quelles en sont les raisons.
En dehors des villes et des villages lacustres, le tourisme marche aussi à Saint-Cergue cette année.

Pour Laure Piguet, une citoyenne saint-cergoise qui possède deux chambres à la location, cette première saison estivale a été bonne. «Je suis surprise car je n’ai pas arrêté depuis avril. Mes prix sont très compétitifs, c’est peut-être une raison. 70 francs pour une chambre avec lit simple et 130 francs avec lit double. J'ai augmenté de dix francs mes prestations depuis..." avoue la nouvelle professionnelle. "Je pensais que la crise européenne avait des répercussions sur le tourisme en Suisse et que s’ils venaient chez moi, c’était pour mes tarifs bas." Des touristes polonais, tchèques, français, anglais, allemands et chinois sont venus cet été chez Laure Piguet. "J’ai eu surtout des travailleurs qui cherchaient à se loger car ils travaillent dans le secteur."

Laure Piguet constate que ses voisins de Via Yoga ont aussi pas mal attiré les touristes. «Eux comme moi, on offre de bonnes prestations. Je fais tout moi-même, je vais chercher mes résidents à la gare en voiture, bref je ne compte pas mes heures.» La commerçante qui est donc en "apprentissage" dans le business des chambres d’hôtes attend quand même de voir comment elle s’en sortira financièrement. «J’ai utilisé le 2e pilier de mon mari décédé pour me lancer dans l’aventure, j’attends de voir si les taxes du village, de l’office de tourisme et les frais AVS ne sont pas trop pénalisants…» Laure Piguet craint de dépenser plus que ça ne lui rapporte et ne dresse pas un bilan positif avant d’avoir fait tous ses comptes à la fin de l’exercice 2016.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

NYONUn pro du marketing à la tête de Nyon Région TourismeUn pro du marketing à la tête de Nyon Région Tourisme

LA COTENyon Région Tourisme perd son directeur Vasja ZalokarNyon Région Tourisme perd son directeur Vasja Zalokar

Top