Nyon: sa petite phrase conduit une directrice de crèche au tribunal

chargement

Justice La responsable d’une crèche de La Côte avait accusé un éducateur en formation d’avoir un comportement ambigu vis-à-vis des fillettes. Les parties sont finalement parvenues à un accord.

 16.02.2021, 12:00
Premium
L'audience de lundi a débouché sur une conciliation entre les parties à l'initiative du président du tribunal.

«La relation que Nicolas* entretient avec certaines petites filles est ambiguë.» Cette petite phrase a déclenché les hostilités entre la directrice d’une crèche de La Côte et son ancien employé, alors en deuxième année de pratique au sein de l’institution. Elle faisait partie d’un rapport d’évaluation, datant d’octobre 2017, destiné à l’Ecole supérieure en éducation de l’enfance. «Cette inscription a eu un impact négatif sur mon parcours et elle en a encore un», a affirmé Nicolas. Qui a déposé une plainte pénale pour diffamation, soutenue par le...

À lire aussi...

Saint-CergueSaint-Cergue: l’unique station-service sur le point d’être sauvéeSaint-Cergue: l’unique station-service sur le point d’être sauvée

ElectionsCommunales 2021: un municipal, combien ça gagne?Communales 2021: un municipal, combien ça gagne?

Communales 2021Communales 2021: à Chavannes-des-Bois, une cohabitation difficile?Communales 2021: à Chavannes-des-Bois, une cohabitation difficile?

Communales 2021Municipalité de Nyon: une candidate de dernière minute se lance dans la courseMunicipalité de Nyon: une candidate de dernière minute se lance dans la course

TribunalMorges: condamné pour avoir roulé sur la jambe d’un enfantMorges: condamné pour avoir roulé sur la jambe d’un enfant

Top