12.07.2018, 18:30

Nyon: six mois de prison ferme pour le fraudeur à l’assurance AI

Premium
chargement
Le fraudeur à l'assurance devra faire de la prison ferme.

Tribunal Trente mois de prison, dont six ferme, c’est ce que devra purger le sexagénaire qui a perçu indûment des rentes de la part de l’assurance invalidité (AI), d’une caisse de retraite et d’une assurance privée.

Un fraudeur à l’assurance écope de trente mois de prison, dont six mois ferme, assorti d’un délai d’épreuve de cinq ans. Ce jeudi, les juges du Tribunal correctionnel de l’arrondissement de La Côte se sont montrés plus cléments que le Parquet. La procureure Marjorie Moret avait requis, lundi, 36 mois de prison, dont 18 ferme. Par contre, la Cour tout comme Marjorie Moret ont retenu l’escroquerie. 

L’ex-bénéficiaire de...

À lire aussi...

TribunalNyon: fraudeur à l’assurance, un ex-bénéficiaire de l'AI risque la prisonNyon: fraudeur à l’assurance, un ex-bénéficiaire de l'AI risque la prison

Top