06.12.2017, 22:57  

On ne passera plus par Versoix

Abonnés
chargement
Entre la route de Sauverny et celle de Montfleury, le trafic sur la route de Suisse ne circulera que dans le sens Genève-Vaud dès le 15 janvier.

 06.12.2017, 22:57   On ne passera plus par Versoix

TRAVAUX De janvier à novembre 2018, la route de Suisse passera en sens unique de Genève vers Mies. Un imposant plan de déviation a été prévu.

«Bienvenue au théâtre ce soir pour le deuxième acte d’une pièce que l’on ne connaît pas encore précisément.» En accueillant ses concitoyens mardi à l’aula des Colombières pour une deuxième soirée d’information publique sur le chantier de requalification de la route de Suisse, le maire, Cédric Lambert, ne cachait pas la part d’inconnu relative à la fluidité du trafic ces prochains mois.

Dès le 15 janvier, le maître d’ouvrage, à savoir l’Etat de Genève, entamera la deuxième phase de son chantier...

«Bienvenue au théâtre ce soir pour le deuxième acte d’une pièce que l’on ne connaît pas encore précisément.» En accueillant ses concitoyens mardi à l’aula des Colombières pour une deuxième soirée d’information publique sur le chantier de requalification de la route de Suisse, le maire, Cédric Lambert, ne cachait pas la part d’inconnu relative à la fluidité du trafic ces prochains mois.

Dès le 15 janvier, le maître d’ouvrage, à savoir l’Etat de Genève, entamera la deuxième phase de son chantier titanesque, «une phase plus délicate que la première, en passe de se terminer dans les temps, à la fin 2017», a précisé le magistrat. La durée de ces travaux-là est estimée à dix mois.

Détour impossible à éviter

Cette deuxième étape entraînera la mise en voie unique, limitée à 40 km/h, de la route de Suisse, dans le sens Genève-Vaud, entre la route de Sauverny et le quartier de Montfleury. Le trafic de transit provenant du canton de Vaud devra ainsi faire le tour de Versoix par ses chemins périphériques à l’est de la ville. Voitures et camions ne pourront regagner l’axe principal du bord du lac qu’au giratoire de la route des Fayards.

«Notre principal objectif consiste à éviter que le trafic ne se répande dans les quartiers résidentiels», avoue Thierry Messager, ingénieur à la Direction générale de la mobilité. Pour cela, neuf mesures d’accompagnement ont été prévues. Certains chemins seront condamnés par des barrières, d’autres tronçons seront mis en sens unique.

La plus concernante de ces dispositions pour les automobilistes venant de Terre Sainte se situe sur le haut de la route de Sauverny. Celle-ci sera fermée dans le sens de la descente, tous les matins de 7 heures à midi, sur son tronçon entre le giratoire de l’Etraz et la route de Montfleury. «Cette voie ne doit pas être une pénétrante vers le centre de Versoix durant ces heures de pointe où un flux important d’automobiles arrivera en sens inverse», justifie l’ingénieur genevois.

Pour contenir tout débordement – «car le trafic routier, c’est un peu comme de l’eau qui cherche toujours le passage le plus fluide», reconnaissent les spécialistes – la police n’exclut pas de sortir ses radars et ses carnets de contraventions pour sanctionner les impatients au volant. «Ces mesures pourraient aussi être revues en cours de chantier si celles-ci ne suffisent pas à contenir les flux», annonce Thierry Messager.

Un conseil s’impose d’ores et déjà à tous les conducteurs: partir plus tôt car le contournement de Versoix dans le sens Vaud-Genève ne pourra pas être évité.

Sur sol vaudois, les chantiers s’ouvrent aussi

Une fois les obstacles politiques et financiers passés, il est temps d’engager les ouvriers et les pelleteuses sur la requalification de la RC1 entre Mies et Founex. L’ouverture des chantiers est aussi prévue pour la mi-janvier 2018 et leur durée est estimée à deux ans. «Nous commencerons par le giratoire de la Buna, puis ouvrirons deux tronçons de chantier en direction de Lausanne, au départ de Mies et à la sortie du bourg de Coppet», indique Laurent Neuschwander, de la Direction générale des routes et de la mobilité. Normalement, la circulation bidirectionnelle devrait être préservée en tout temps.

Dans le même temps, la commune de Mies devra procéder à l’aménagement de sa station CFF et au remplacement d’une conduite d’eau sous pression, dans les fondations de la rue de la Gare. Là, la circulation sera alternée par des feux.


Vous avez lu gratuitement
une partie de l'article.

Pour lire la suite :

Profitez de notre offre numérique dès Fr 2.- le 1er mois
et bénéficiez d'un accès complet à tous nos contenus

Je profite de l'offre !
Top