10.06.2018, 18:24

Pluie d'élections complémentaires sur La Côte

chargement
Quatre communes du district de Nyon et cinq de celui de Morges doivent remplumer leur Exécutif.

COMMUNES Ce dimanche, neuf communes de La Côte votent pour remplumer leur Municipalité. Retrouvez tout au long de la journée les résultats des localités concernées.

Bougy-Villars: Une victoire nette

Un seul poste était à repourvoir au sein de la Municipalité suite au départ d’Antoine Mottet, qui l’avait quittée pour raisons professionnelles. Dimanche, c’est Jean-Thierry Barbey, médecin de formation de 66 ans, arrivé dans la commune il y a un an, qui a été élu pour le remplacer. Ce dernier a obtenu 78 voix (majorité absolue: 63). L’autre candidat, Claude-Olivier Rosset, qui s’est annoncé après le délai officiel, a lui obtenu 42 voix. Pour cette élection complémentaire, un taux de participation de 40,66% pour 305 électeurs inscrits a été enregistré. 


Longirod: Denis Pidoux élu haut la main

Après la récente démission de Léo-Herbert Sax, une place était vacante à l’Exécutif. Sans surprise, c’est Denis Pidoux, unique candidat, qui reprendra le poste. Ce dernier a en effet été élu avec 116 voix pour 134 bulletins rentrés (taux de participation: 39%). Ce garde-forestier de 53 ans siégeait au Conseil général depuis près d’une dizaine d’années. Il ne sait, pour l’heure, de quel dicastère il tiendra les rennes. Ceci devant se décider après discussions au sein de la Municipalité. 


Saint-Oyens: Les deux postes sont repourvus

Les deux postes vacants ont été repourvus. Mais il aura tout de même fallu deux tours pour y parvenir. Lors du premier, c’est le candidat officiel, Stéphane Felder, qui a passé la rampe avec 94 voix sur 139 votants inscrits. Puis, au second, c’est une candidate que l’on n’attendait pas, Patricia Crescini, qui a été élue (38 voix sur 48 votants inscrits).

Stéphane Felder, 45 ans, est électricien et été durant de longues années membre du Conseil. Patricia Crescini, en revanche, est une nouvelle venue puisqu’elle habite la commune depuis quelques mois seulement. Tous deux prendront leurs nouvelles fonctions le 1er juillet.  


Sévery: Enfin une Municipalité au complet

Soulagement pour le syndic Fabrice Marendaz et le président du Conseil Général Christian Michaud: la commune a enfin trouvé un remplaçant à Gabrielle Conterio ce dimanche. Après la démission de Nicolas Walker l’année passée, au lendemain de son élection, c’est au tour d’un autre candidat non-officiel d’être élu avec 64 voix au premier tour. Sylvain Henneberger s’était proposé après le dépôt officiel des listes. «J’ai un intérêt à connaître le développement du village comme j’ai mon exploitation agricole sur la commune. C’est un devoir de faire partie de l’exécutif», a-t-il réagi. A 28 ans, le jeune homme partage son temps entre une activité de conseiller en gestion  et la bonne marche de son exploitation. Sylvain Henneberger reprendra le domaine des eaux et forêts.
 

Burtigny: Sitôt élu, sitôt reparti

Aucun candidat ne s’était présenté pour succéder à Claude Cairoli, démissionnaire. Cependant, après deux tours, Burtigny semblait tout de même tenir son nouveau municipal. Problème: l’intéressé, Philippe Cordey, chauffeur poids-lourds de 43 ans, ne compte pas accepter son élection. «Je regrette mais mes horaires de travail sont incompatibles avec cette fonction. Je vais annoncer rapidement que je renonce», a-t-il expliqué par téléphone.

Au premier tour, Chantal Burnet avait obtenu sept voix, «le reste était réparti entre quinze autres personnes, des voix éparses», explique Patrick Rosselet, président du Conseil Général. Contacté juste après l’annonce des résultats, ce dernier ne se faisait pas d’illusions quant à la nomination de Philippe Cordey. "Nous devrons refaire des élections dans trois mois. Nous continuerons jusqu'à ce que nous trouvions un municipal."

 

Bussy-Chardonney: Deux élus au premier tour

Les élections complémentaires ont été vite réglées à Bussy-Chardonney: les deux candidats en lice, pour les deux postes de municipaux vacants, ont été élus au premier tour, obtenant respectivement 83 et 93 voix. Il s’agit de Jean-Marc Schwander, photographe à la retraite, et de Sandra Petit, conseillère au TCS.

«Je suis vraiment content, je m’intéresse beaucoup à la vie publique et étant retraité j’ai du temps à donner», a déclaré le premier. Pour Sandra Petit, la victoire fait chaud au cœur: «Je suis ravie de voir que les personnes du village m’ont soutenue. Je donnerai le meilleur de moi!»  

 

Echandens: Un jeune municipal élu syndic

Ils étaient trois municipaux à briguer le poste laissé vacant au 30 juin par la syndique Irène Caron. C’est finalement le plus jeune d’entre eux, Jérôme De Benedictis, 29 ans, qui a été élu au premier tour avec 368 voix, la majorité absolue étant fixée à 354 voix. Le nouveau syndic est suivi par ses collègues Jean-Marc Landolt (218 voix) et Eric Maillefer (101 voix). Ému, l’élu se réjouit de débuter sous ses nouvelles fonctions : «Il y a une effervescence dans ce village qui peut nous permettre de mettre de belles choses en place!»

 

Gilly: Le siège vacant reste vide

Suite à la démission de la municipale Nicole Bärtschi, le village cherchait à repourvoir le siège laissé vacant. Alors que personne n’était officiellement candidat, certains Gilliérans avaient déjà une petite idée en tête pour un remplaçant: René Turin. Membre du conseil communal, il a été crédité de 22 voix, alors que tous les autres noms rentrés ne récoltent pas plus de 6 voix. Ce candidat non officiellement déclaré est donc sorti donc du lot, bien qu’il soit loin des 66 voix requises pour être élu et éviter un second tour.

Cette situation n’étonne pas vraiment Jean-Michel Dufour, président du conseil communal: «C’est un candidat qui est actif au conseil, probablement que sa manière de parler a plu aux citoyens.» Il y a une année, le conseiller s’était illustré en déposant une motion demandant l’interdiction de nouvelles constructions sur le territoire communal. A l’heure de rédiger ces lignes, René Turin n’avait pas encore répondu à nos sollicitations. Une nouvelle élection complémentaire est prévue le 1er juillet.
 

Vich: Il aura fallu deux tours

Avec trois candidats à la succession d’Ipek Trigg, l’élection pour le poste de municipale s’annonçait serrée. A la fin du premier tour, Jean-Claude Bissat caracolait en tête avec 102 voix, manquant de peu la majorité absolue de 110 voix. Il a été suivi par Eva Schultz, 71 voix, et Thomas Cho, 38, qui a renoncé à se présenter au deuxième tour. On a donc sonné les cloches de l’église et appelé la population à un deuxième tour pour départager les deux derniers candidats. C’est Jean-Claude Bissat qui est finalement devenu le nouveau municipal en fin d’après-midi, avec 47 voix contre 32. 

 

Antoine Guenot / Marion Police / Robin Jaques

 

 

 

 

 


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

Election complémentaireVich: Philippe Mundler crée la surprise et accède à l’exécutifVich: Philippe Mundler crée la surprise et accède à l’exécutif

Manifestation et coronavirusNyon: «On avait tellement envie et besoin de retrouver la vie d’avant!»Nyon: «On avait tellement envie et besoin de retrouver la vie d’avant!»

MusiqueMasterclass au Rosey à Rolle: «La beauté est dans la simplicité»Masterclass au Rosey à Rolle: «La beauté est dans la simplicité»

TribunalIncendie à La Métairie: son auteur reste en détentionIncendie à La Métairie: son auteur reste en détention

VoileLe municipal nyonnais Maurice Gay amendé pour avoir navigué en eaux interditesLe municipal nyonnais Maurice Gay amendé pour avoir navigué en eaux interdites

Top