16.05.2019, 14:38

Projet de géothermie à Vinzel soutenu massivement par la Confédération

chargement
Le président d'EnergieÔ Thierry Magnenat et le directeur Daniel Clément signent le contrat de subvention de l'Office fédéral de l'énergie.

Energie Le projet EnergeÔ Vinzel a obtenu une subvention de plus de 14 millions de la Confédération. Une première pour un projet de cette envergure.

Le projet de géothermie de moyenne profondeur, EnergeÔ, à Vinzel, reçoit l’aide de la Confédération. Le montant de la subvention accordé par l’Office fédéral de l’énergie: plus de 14 millions de francs. EnergeÔ est la première entreprise suisse à signer un tel contrat de subvention avec Berne, souligne la société dans un communiqué.

EnergeÔ avait déposé un dossier en janvier 2018. Dossier que l’OFEN a évalué. Le projet EnergeÔ Vinzel a «une valeur ajoutée significative pour la recherche des ressources géothermiques en Suisse car il est le premier projet à viser un réservoir hydrothermal au pied du Jura», explique-t-il dans le communiqué.

Et d’ajouter: «Ce projet pourrait débloquer le potentiel de ce contexte géologique s’étendant au canton de Genève, au canton de Neuchâtel, voire au-delà. Le potentiel de multiplication de ce type de projet est de ce fait important.» Selon le contrat, le versement de ces 14 millions s’effectuera par étapes, en fonction de l’avancement du projet.

«Une reconnaissance des efforts engagés depuis dix ans»

Cette aide de Berne est accueillie avec une grande satisfaction par les quatre partenaires régionaux de ce projet, soit Romande Energie, la SEFA, la SEIC et les Services industriels de la Ville de Nyon. Celle-ci «récompense l’engagement entrepreneurial des actionnaires d’EnergeÔ et marque surtout une reconnaissance, à l’échelon fédéral, des efforts engagés par toutes les personnes qui se sont investies dans le projet au cours de ces dix dernières années», notent-ils.

Pour rappel, EnergeÔ Vinzel devrait produire de l’eau chaude géothermale en circuit fermé dans le courant 2021-2022. Cette eau doit servir à fournir de la chaleur via un chauffage à distance principalement à Gland. Cela permettrait une réduction des émissions de CO2 estimée entre 4000 et 5000 tonnes par année. Le coût total du projet pourrait avoisiner les 23 millions de francs.

COMMUNIQUÉ

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

Energies renouvelablesVinzel: forer à 2200 mètres de profondeur, bientôt une réalité?Vinzel: forer à 2200 mètres de profondeur, bientôt une réalité?

Top