Prothèse de jambe cherche son propriétaire

chargement

PALEO En foulant l'Asse par milliers, les festivaliers laissent irrémédiablement des traces, parmi lesquelles de très nombreux effets personnels, parfois des plus surprenants.

Par DANIEL GONZALEZ
  29.07.2014, 00:01
Lecture: 6min
Premium
Régine DiGonzelli se charge durant une semaine de faire le tri et de trouver le propriétaire des objets oubliés lors du festival. 
ARCHIVES ALEXIS VOELIN

daniel.gonzalez@lacote.ch

Durant six jours, pas moins de 230 000 festivaliers ont déambulé, dansé, sauté sur la plaine de l'Asse au son de leurs artistes préférés, soit autant d'occasions de perdre leurs effets personnels. Si la moisson de cette année s'annonçait plutôt maigre, certaines éditions ont été plus prolifiques en perte d'objets. La raison est bien souvent à...

À lire aussi...

InterviewUn jeune élu de Mies à la COP26: «C’est le combat de notre génération»Un jeune élu de Mies à la COP26: «C’est le combat de notre génération»

MusiqueNyon: "Pétrole sanguin", un premier album signé Cargo IndigoNyon: "Pétrole sanguin", un premier album signé Cargo Indigo

Bouquet de chantierA Nyon, l’hôtel Beau-Rivage est hors d’eau et de dangerA Nyon, l’hôtel Beau-Rivage est hors d’eau et de danger

EnvironnementTartegnin plus durable, oui mais individuellementTartegnin plus durable, oui mais individuellement

RestaurationTartegnin devra attendre pour voir se réaliser sa pinteTartegnin devra attendre pour voir se réaliser sa pinte

Top