Saint-Cergue: la fin de la galère à La Givrine?

chargement

Circulation Après 50 ans de bouchons chaque week-end d’hiver, un parking modulable de 600 places à La Givrine est mis à l’enquête.

  06.02.2017, 16:54
Les problèmes de parking à La Givrine ne datent pas d'aujourd'hui.

Enfin! Un parking modulable pouvant accueillir à l’année 146 places de stationnement  et enhiver, 600 places, est mis à l’enquête à Saint-Cergue jusqu’au 6 mars. Lundi matin, dans les bureaux du Conseil régional, le syndic de Saint-Cergue, son homologue de Givrins, le secrétaire général du Conseil régional et Etienne Bovard, le géomètre en charge du projet, présentaient la première étape de ce vaste dossier à la presse. 

HISTOIRE

Plusieurs causes ont contribué à faire traîner ce dossier. Tout d’abord, cinq communes sont propriétaires d’alpages à La Givrine, tous situés sur le territoire de Saint-Cergue.L’arrivée du Parc naturel régional du Jura vaudois a impliqué divers mesures de protection de la nature. Il n’a pas été facile de mettre tout le monde d’accord. Enfin, le projet de patinoire à Saint-Cergue, jugé prioritaire, a mobilisé les autorités villageoises au détriment de ce dossier. Sans oublier l’importance du volet financier. Finalement, en mai 2009, le Plan partiel de la Givrine était validé, en accord avec Pro Natura, l’Association transports et Environnement et le Club alpin. Il a pour but d’être la «porte d’entrée» du Parc Jura vaudois. Il prévoit un parking de 600 places, la création d’une Maison de la nature et un Centre nordique avec une capacité d’accueil et d’hébergement pour groupes. Un hôtel est prévu sur la parcelle propriété du restaurant de la Givrine. 

AUJOURD'HUI

L’hôtel a été mis à l’enquête et a obtenu le permis de construire.Aucune date n’est avancée pour sa réalisation. Le parking est à l’étude et mis à l’enquête, mais ne comprend pas la construction de la Maison de la nature et du Centre nordique. Cette étape se fera dans un second temps. Les futurs parkings accueilleront le même nombre de véhicules qu’actuellement, et toutes les places de parc le long de la route cantonale seront supprimées. «Actuellement, rien ne sépare les piétons de la route. Il n’y a pas de trottoirs. Les gens qui souhaitent accéder au coffre de leur voiture sont sur la route cantonale. Et chaque fois qu’une voiture se stationne ou quitte sa place de parc, elle bloque la circulation dans les deux sens. C’est, non seulement, dangereux, mais ça provoque de terribles bouchons», relève le géomètre, Etienne Bovard. 

CONCRETEMENT

La première partie du parking qui s’étend sur une surface de 5675 m2, est situé dans le prolongement du parking actuel, au-dessous de la ligne de train.La zone actuelle accueillera les Maison de la nature et le Centre nordique et tiendra lieu de stationnement et zone de manœuvre des autocars. Le parking destiné aux voitures sera réalisé en prolongement, sur une surface remblayée prise sur la pâturage. Il sera accessible à l’année et sera recouverte d’enrobé bitumeux. Ses 146 places de parc seront marquées au sol. La seconde partie, qui totalisera 454 places sur 13837 m2, bénéficiera d’un revêtement en terre mélangée à du sable.Il viendra en prolongement du parking permanent. Cette zone sera recouverte d’herbe et le bétail pourra y accéder. Ce parc n’aura pas de marquage au sol, des cordes ou un autre système mobile permettront aux voitures de s’aligner dans le même sens que le parking permanent. Trois ans seront nécessaires pour finaliser cette étape. Ceci parce qu’il n’est pas possible de travailler en hiver, et ce délai est nécessaire afin que le terrain à remblayer se tasse. «Les communes de la région sont invitées à venir déposer les matériaux terreux extraites sur leurs différents chantier. A Saint-Cergue, nous allons construire une école au Vallon et un parking au chemin Jean-Jacques Rousseau. Les matériaux terreux seront amenés à La Givrine.Ceci n’implique aucun coût supplémentaire, puisque de toute façon nous devons payer pour les évacuer» précise le syndic de Saint-Cergue. 

ACCES

Deux passages sous la route cantonale seront créés; l’un à la fin du parking estival, l’autre en face de la route d’accès à La Trélasse, dans la ligne du passage à bovins existant déjà sous les voies du Nyon-St-Cergue-Morez. Ils seront réalisés au moyen d’une buse métallique et auront une hauteur de 250 cm, de manière à permettre le passage des personnes et de deux bêtes de front. Ainsi, les usagers pourront soit rejoindre le chemin qui mène à La Genolière, soit rejoindre celui qui mène aux Piles. 
Le niveau des parkings sera légèrement en-dessous de la route cantonale, de manière à obliger les piétons à emprunter les voie de sortie prévues. Un chemin sera réalisé pour les skieurs nordiques entre le bord du parking et les voies du train. Il débouchera sur une boucle réservée au ski de fond qui pourrait être éclairée le soir. Les passagers du train et les clients du restaurant, pourront rejoindre les parkings par un trottoir qui sera créé en-dessous de l’arrêt du train. 
Une présélection sera réalisée dans chacuns des sens de circulation pour permettre aux automobilistes de rejoindre soit le parking du restaurant, soit celui de la Givrine. Des îlots marqueront cet endroit, de manière à ralentir les usagers. Ainsi, la route cantonale empiètera sur l’actuelle bande de stationnement. Du coup, les camions à longs bois auront la place de manœuvrer. 
La commune a demandé au canton de limiter la vitesse de circulation à 60 km/heure. Elle n’a, à ce jour, reçu aucune nouvelle. Les parkings actuels situés le long de la route cantonale seront remis en pâturage, mais ils resteront attachés à la route cantonale. Pour assur une liaison avec les Pralies, une bande piétonne de 150 cm sera maintenue le long de la route cantonale. 

TOURISME

Des réflexions seront menées sur le concept de Maison d’accueil et deCentre nordique. Le Conseil régional a engagé un chef de projet qui sera chargé de les conceptualiser. Il collaborera avec le Parc Jura vaudois.

FINANCEMENT

Le projet, y compris le Centre nordique et la Maison de la nature, avait été estimé dans le Plan d’investissement régional (PIR) à environ 5 millions. La première étape, qui concerne les parkings, devrait coûter quelque 350 000 francs. Une somme que la commune de Saint-Cergue espère récolter grâce aux taxes prélevées pour l’évacuation des matériaux terreux. Les parkings seront payants. La commune envisage d’en transformer une partie en Park and Ride destiné aux pendulaires. Les tarifs ne sont pour le moment pas connu. Ce projet, qui va bien au-delà des communes de Saint-Cergue et Givrins, fait partie du DISREN(Dispositif d’investissement solidaire de la région nyonnaise). Patrick Freudiger n’exclut pas, à terme, d’adresser une demande de participation à Genève.


QUESTIONS À...
Philippe Zuberbühler, syndic de Givrins.

Quels sont les implications de ce projet pour Givrins ?
Tout d’abord, les nouveaux parkings sont situés sur notre propriété. Le chalet d’alpage de La Givrine, où la famille Pradervand fabrique du gruyère d’alpage, se retrouve avec une surface de pâtures diminuée. C’était difficile à accepter parce que c’est de la pâture de très bonne qualité. Le stationnement nous prend un peu plus de 2 hectares.

Etes-vous contraints à des mesures de compensation?
Hélas oui. Les services forestiers nous obligent à créer dix bosquets de 50 m2 à planter en divers lieux du pâturage, ceci afin d’aider la petite faune. Au départ, les autorités réclamaient 4000m2 de surface forestière. Il faudra aussi recréer des murgiers, c’est-à-dire des dépôts de cailloux, pour offrir un abri aux reptiles notamment. Il faudra aussi protéger l’étang situé en face du restaurant et le clôturer.Des panneaux didactiques seront installés.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

SAINT-CERGUELe passage à niveau de La Givrine sera sécuriséLe passage à niveau de La Givrine sera sécurisé

Top