06.11.2019, 20:00
Lecture: 6min

«Sans ma bombe, je ne serais sûrement plus là»

Premium
chargement
La Célignote Catherine Barrelet (50 ans) veut rappeler l'importance du port du casque lors d'activités sportives. Cérébro-lésée depuis 2010, à la suite d'une chute de cheval, il lui a fallu plusieurs années pour récupérer son indépendance.

Céligny Catherine Barrelet a subi des lésions cérébrales à la suite d’une chute de cheval, en 2010. Depuis, elle se bat pour apprivoiser à nouveau son quotidien et pour encourager au port du casque lors d’activités sportives.

Avec ses yeux pétillants, son sourire sincère et son rire contagieux, il est impossible de deviner que la vie de Catherine Barrelet, 50 ans, a abruptement changé à Chavanne-des-Bois le 24 février 2010. A la suite d’une chute de cheval, sa tête a heurté le goudron. La Célignote a dû réapprendre à apprivoiser son quotidien et à gérer ses maux invisibles en raison des lésions cérébrales sévères consécutives à cet accident.

«Je me souviens vaguement du matin, mais pas de...

À lire aussi...

ArchivesCinq reflets de l'actualité locale de La Côte sur ScriptoriumCinq reflets de l'actualité locale de La Côte sur Scriptorium

ArchivesL'histoire de La Côte au jour le jour depuis 180 ans en quelques clicsL'histoire de La Côte au jour le jour depuis 180 ans en quelques clics

PANDEMIEComment Saint-Cergue est pris d'assautComment Saint-Cergue est pris d'assaut

Comment Saint-Cergue est pris d'assaut

En raison de la pandémie, Saint-Cergue connaît une affluence record cet hiver. Les habitants commencent à sérieusement...

  26.01.2021 19:27
Premium

SociétéGland: un chien électrocuté près d’un réverbèreGland: un chien électrocuté près d’un réverbère

La GarenneNon, les grands tétras ne sont pas «fous»Non, les grands tétras ne sont pas «fous»

Top