20.11.2018, 07:00

Séraphine, clown au chevet des jeunes Africains malades de malnutrition

Premium
chargement
1/2  

Begnins Habitante de Begnins, Linda Bally Horman a passé trois semaines au Burkina Faso pour suivre une formation de clown social au contact d’enfants malades. Sur place, Séraphine (son nom de scène) a créé des spectacles.

«Cette expérience a été magique. J’en ai pleuré de joie», s’enthousiasme la Begninoise Linda Bally Horman, deux mois après son retour d’Afrique. Son récent séjour au Burkina Faso, elle le doit avant tout au hasard et à Facebook qui lui a fait découvrir une formation de clown social dans un contexte humanitaire par l’Association espagnole SocialClown.  «Je n’en croyais pas mes yeux en lisant l’annonce. Je connaissais déjà le Burkina Faso pour y avoir voyagé durant six mois en 1999. Très...

À lire aussi...

AnnulationCoronavirus: des remboursements au cas par casCoronavirus: des remboursements au cas par cas

En villeNyon: guérillero du prêt-à-jeter, il répare toutNyon: guérillero du prêt-à-jeter, il répare tout

EpidémieCoronavirus: quelles conséquences pour les manifestations locales?Coronavirus: quelles conséquences pour les manifestations locales?

ChroniqueLiving in Nyon: seeking out sunsetsLiving in Nyon: seeking out sunsets

SORTIRCinq bonnes raisons de sortir ce week-endCinq bonnes raisons de sortir ce week-end

Top