Terre Sainte maudite des transports

chargement

NOUVEL HORAIRE Entre suppression d'une ligne directe et hausse des tarifs, les gymnasiens de l'Ouest de La Côte seront les premières victimes de la refonte du réseau de bus. Explications.

Par DANIEL GONZALEZ
  29.11.2012, 00:01
Les élèves qui avaient l'habitude de monter dans le bus à l'arrêt Chavannes-de-Bogis village, pour ne plus quitter leur siège jusqu'au Gymnase de Nyon subiront de plein fouet la suppression de l'actuelle ligne 810. 
SAMUEL FROMHOLD

info@lacote.ch

"Les Romands plus proches" , c'est avec ce slogan qu'entrera en vigueur le nouvel horaire CFF le 9 décembre. Celui-ci entraînera dans son sillage de multiples changements sur les lignes de bus régionales. Cependant, la proximité tant vantée par l'ex-régie fédérale des chemins de fer sera toute relative pour certains résidents de La Côte. Ainsi, l'actuelle ligne 810 des Transports publics nyonnais (TPN) reliant Nyon aux villages de Terre Sainte, tels que Chavannes-de-Bogis ou Bogis-Bossey, sera passablement affectée par cette mue.

Les premiers concernés seront les gymnasiens, qui emprunteront un itinéraire chaotique dès le mois prochain pour rejoindre l'établissement scolaire situé à Nyon. En effet, la scission de l'actuelle ligne 810 en deux lignes distinctes - la 810 (Nyon - Crassier - La Rippe) et la 813 (Crassier - Coppet - Chavannes-des-Bois) - en est la cause. Deux options s'offriront dès lors aux usagers pour rejoindre le chef-lieu du district: prendre la ligne 813 jusqu'à Crassier et y attendre la correspondance 810 en direction de Nyon, ou prendre cette même ligne 813 à destination de la gare de Coppet, afin de poursuivre leur trajet en train. La suppression d'une liaison directe entre Terre Sainte et Nyon apparaît toutefois comme un moindre problème en regard des implications financières, pratique et horaire que cette modification engendrera. Une situation aux accents de mauvais film, dont le titre serait "Lost in Transportation".

 

Gymkhana pour gymnasiens

 

En choisissant le transfert à Crassier, les adolescents devront attendre plus de 20 minutes, avant de voir pointer les phares du bus 810 au coeur de la pénombre matinale. Et en optant pour un changement à Coppet, les usagers traverseront une zone Mobilis de plus, faisant passer le prix d'un abonnement annuel de parcours 2 e classe pour jeunes jusqu'à 25 ans de 621 à 792 francs, soit une augmentation substantielle pour les bourses de certains ménages. De plus, avec un temps de battement de 7 minutes, les passagers risquent de voir leur train passer sous le nez, sachant que la ligne 813 empruntera l'axe routier Coppet - Divonne déjà surchargé aux heures de pointe. Bref, un parcours aux allures de gymkhana qui n'est pas du tout au goût de Bruno Fanti de Bogis-Bossey, dont le fils fréquente le Gymnase de Nyon. "Le but des TPN de dévier le trafic par la route Coppet-Divonne est un non-sens total. Il n'y a pas de trafic sur l'actuelle ligne 810, pourquoi alors engorger un tronçon déjà chargé? Et pourquoi on veut nous infliger 30% d'augmentation de tarifs avec dans le même temps une diminution des prestations? On va devoir payer environ 200francs de plus et le trajet prendra plus de temps. Et mes enfants ne vont pas rester dans le froid chaque matin à attendre 20 minutes! Mettez un frein à ce projet!"

 

Marge de manoeuvre étroite

 

Municipale de Bogis-Bossey en charge des transports, Véronique Breda se dit parfaitement consciente de la problématique et partage les critiques formulées. Néanmoins, elle avoue que sa marge de manoeuvre est étroite: "On ne reviendra pas en arrière, ça, c'est sûr, on l'a compris. On va faire au mieux avec ce que l'on a, mais on ne perd pas espoir, pour faire changer les choses." Préoccupée par l'augmentation des tarifs, elle entend mener la lutte sur d'autres fronts, et évoque un éventuel changement de zone de sa commune. En effet, celle-ci, à l'instar de Chavannes-de-Bogis, est située en zone 90, la même que la ville de Divonne. "On se sent parfois comme des Français" , déplore Véronique Breda comme pour souligner une mise à l'écart dans le plan de zones Mobilis.

Du côté de Chavannes-de-Bogis, le syndic, et accessoirement responsable Mobilité au Conseil régional du District de Nyon, Pierre Stampfli ne nie certes pas une certaine perfectibilité du nouveau réseau, mais appelle au pragmatisme et à replacer le cas de Terre Sainte dans un contexte plus global: "J'estime que la nouvelle offre avantagera 80 à 90% des gens et que seuls 10 à 20% seront lésés. Il faut avoir à l'esprit que le 9décembre n'est que le point de départ et pas une finalité. De nouvelles orientations seront apportées en fonction des demandes des communes et des usagers." Une forme d'éloge de la patience, qu'il sera toutefois difficile de faire entendre aux personnes concernées. Gageons que le nouveau réseau fera encore beaucoup parler de lui dans les semaines à venir.

Le nouvel horaire des transports publics vous posera-t-il problème?

Votre témoignage nous intéresse.

Réactions par mail à info@lacote.ch

 

MOINS DE BUS LES SOIRS DE WEEK-END

 

Si le fait de rejoindre Nyon le matin posera problème aux gymnasiens, le retour dans leurs pénates à la nuit tombée ne sera pas plus aisé. Les soirées de vendredi et samedi sont à ce titre particulièrement révélatrices. Selon l'horaire consultable sur le site Internet des CFF, les derniers bus pour Terre Sainte quittent actuellement Nyon à 0h41. Dès le 9 décembre, ceux-ci partiront de la gare de Coppet à 22h34 le vendredi et 21h34 le samedi, obligeant les usagers à prendre le train 11 minutes avant depuis Nyon. Une gymnasienne de Chavannes-de-Bogis préférant garder l'anonymat ne décolère pas: "Je ne suis pas une grosse fêtarde, mais là cela fait vraiment tôt. Je ne peux pas faire autrement que prendre les transports. Pour rentrer le week-end, je devrai donc faire appel à ma maman ou dormir chez quelqu'un. Avec d'autres élèves, on pense envoyer une lettre aux TPN pour leur dire ce que l'on pense."


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

Sociétés localesNyon: l’association qui veut caracoler en tête de la créativitéNyon: l’association qui veut caracoler en tête de la créativité

PolitiqueMontricher a vécu sa première Landsgemeinde sous tente, en plein champMontricher a vécu sa première Landsgemeinde sous tente, en plein champ

FestivalLe beau retour de Paléo qui renaîtra avec Stromae en 2022Le beau retour de Paléo qui renaîtra avec Stromae en 2022

SociétéA Prangins, la gratuité de la plage n’est pas remise en causeA Prangins, la gratuité de la plage n’est pas remise en cause

Gland et régionGland et région: pas de constructions massives avant la nouvelle station d’épurationGland et région: pas de constructions massives avant la nouvelle station d’épuration

Top