Un Saint-Cerguois a quitté son canapé pour courir le «Marathon sans fin»

chargement

Saint-Cergue Eric Frachon est l’un des cinq sédentaires sélectionnés pour la série documentaire diffusée tous les vendredis soir sur RTS. Le résident du district de Nyon revient sur ce défi sportif qui a fait l’objet d’une téléréalité dont le tournage a été perturbé par la pandémie.

 23.07.2021, 17:00
Lecture: 5min
Premium
L'émission de téléréalité "Le Marathon sans fin" a sorti Eric Frachon de son canapé. Le défi consistait à amener cinq Romands sédentaires à terminer un marathon après six mois d'entraînement.

«C’est étrange et pas toujours facile de se voir en train de souffrir à la télévision.» Telle est l’impression que ressent le Saint-Cerguois Eric Frachon chaque vendredi depuis deux semaines qu’a commencé la diffusion de la série «Le Marathon sans fin», produite par Point Prod et coproduite par la RTS, à voir chaque vendredi jusqu’au 6 août à 20h05 sur RTS 1.

Deux parieurs et cinq cobayes

Le coach sportif Pierre Morath avait parié avec le réalisateur Thomas Queille...

À lire aussi...

COURSE à PIED«Courir  est un acte sociologique»«Courir  est un acte sociologique»

«Courir est un acte sociologique»

Le cinéaste Pierre Morath a présenté son film «Free to run» mardi passé à Nyon. L’œuvre va au-delà du sport. Rencontre.

  23.02.2016 00:01
Premium

Top