14.05.2020, 12:09

Une Pranginoise et son fils créent leur propre bande dessinée

Premium
chargement
Marguerite Oberson et son fils Jean ont mis à profit le semi-confinement pour créer une BD.

Créativité Pendant le semi-confinement, une habitante de Prangins et son fils ont trouvé une occupation originale: réaliser une bande dessinée.

Certains ont fait du pain, d’autres du sport, d’autres ont appris à cuisiner. Mais ce duo mère-fils de Prangins a trouvé un autre passe-temps pendant le semi-confinement: imaginer sa propre bande dessinée.

Enseignante, Marguerite Oberson s’est retrouvée avec passablement de temps libre lorsque les écoles ont fermé. Et naturellement, des réflexions lui sont venues. «Elles concernent surtout notre façon de vivre, qui change avec le virus, mais aussi l’écologie», explique-t-elle.

À lire aussi...

Communales 2021«Ce qui m’amuse le plus, c’est de devoir vouvoyer mon mari»«Ce qui m’amuse le plus, c’est de devoir vouvoyer mon mari»

Vie socialeNyon: les cours d’écoles se transforment en plateaux de jeuxNyon: les cours d’écoles se transforment en plateaux de jeux

VaudVaccin anti-Covid: Vaud mise sur un système utilisé par PaléoVaccin anti-Covid: Vaud mise sur un système utilisé par Paléo

Bug«La Côte»: votre journal digital à nouveau disponible«La Côte»: votre journal digital à nouveau disponible

ÉcologieLa Côte: vos déchets encombrants prennent désormais le train pour polluer moinsLa Côte: vos déchets encombrants prennent désormais le train pour polluer moins

Top