Vinzel veut prendre le train de la dépollution naturelle

chargement

Environnement Un système de dépollution naturelle des eaux de surface, mis au point à Vinzel, intéresse les CFF. L’épurateur biologique sera testé entre les voies CFF à Renens, dès cet automne.

 18.09.2018, 14:28
Premium
Trois murs filtrant les produits phytosanitaires ont été installés dans un ancien décanteur.

«Vinzel va faire des petits!», s’est exclamé Pascal Boivin mardi soir. Le professeur à la Haute école du paysage, d’ingénierie et d’architecture (hepia) de Genève et Jean-François Rubin, directeur de la Maison de la Rivière, ainsi qu’une collaboratrice, sont venus présenter aux conseillers généraux un bilan du projet pilote innovant intitulé Agri-Fisch. Il s’achève cette année après quatre ans de recherches et de tests. 

A Vinzel, un ancien décanteur a été transformé en un véritable filtre et épurateur biologique. Il capte et...

À lire aussi...

Culture et loisirsLes cinémas et théâtres redémarrent: «On a un rôle à jouer pour divertir les gens»Les cinémas et théâtres redémarrent: «On a un rôle à jouer pour divertir les gens»

NyonNyon: à Perdtemps, des fleurs prennent la place des voituresNyon: à Perdtemps, des fleurs prennent la place des voitures

FestivitésLa fanfare de Mont-sur-Rolle attend de faire sauter le bouchonLa fanfare de Mont-sur-Rolle attend de faire sauter le bouchon

Mont-sur-RolleLoin des barriques, Paul et Maurice de Watteville vinifient en terre cuiteLoin des barriques, Paul et Maurice de Watteville vinifient en terre cuite

SécuritéSauvetage: qui paie pour les anges gardiens du Léman?Sauvetage: qui paie pour les anges gardiens du Léman?

Top