28.11.2019, 18:00

Violences conjugales: «Il me traitait de merde. Et j'y ai cru»

Premium
chargement
Marie* est restée quarante ans sous l'emprise de son mari. Elle s'en est libérée récemment, grâce à Sonia Grimm.

Violences conjugales [1/2] Le 25 novembre était la Journée internationale contre les violences faites aux femmes. Quitter cet enfer n’est pas toujours simple. Cinq femmes témoignent, en pensant à toutes les autres victimes.

Leurs histoires présentent des similitudes et leurs personnalités aussi: des femmes franches, généreuses, empathiques, énergiques, qui ont été réduites à l’état de chose par leur mari violent. Toutes disent à propos de leur histoire: «Ce n’est pas arrivé par hasard.» Elles sont en reconstruction, chacune à son rythme. Toutes les cinq s’adressent aux femmes qui sont encore victimes de violences conjugales, en espérant que leurs témoignages pourront aider celles qui n’osent pas partir.

Christine*: «J’ai frôlé la mort plusieurs fois»

Deux mois...

À lire aussi...

Violences conjugales [2/2]Les violences conjugales, des cas complexes pour la policeLes violences conjugales, des cas complexes pour la police

Top