12.03.2019, 10:14

Violente baston à la gare de Coppet

chargement
Un violent affrontement a éclaté à la gare de Coppet, dimanche.

Fait divers Une bande de Gland et un groupe de Genève se sont violemment affrontés, dimanche en fin d’après-midi à la gare de Coppet. Un jeune homme a été héliporté aux HUG.

Dimanche, en fin d’après-midi, les environs de la gare de Coppet ont été le théâtre d’un affrontement d’une rare violence entre deux bandes de jeunes. Selon nos informations, un des groupes venait de Gland et l’autre de Genève. Un protagoniste de l’affaire tient néanmoins à préciser que «seuls les deux interpellés de notre côté venaient de Gland: un ancien Copétan qui vient de déménager avec un ami venu lui prêter main-forte. Le reste des gars présents étaient de Coppet, opposés à une équipe de Ferney-Voltaire».

Plusieurs armes blanches ont été utilisées par ces jeunes âgés de 16 à 23 ans. Un homme a été violemment frappé par un groupe de quatre individus et a dû être héliporté par la Rega en direction des HUG. Ses jours ne seraient pas en danger. D’autres blessés légers sont à déplorer.

Témoins de ces rixes, des habitants et des passants ont immédiatement alerté la police qui est rapidement arrivée sur les lieux. Les hommes habituellement en poste à la gendarmerie de la gare étaient en intervention dans une commune voisine.

Une dizaine d’interpellations

Si le nombre de participants à cet affrontement n’est pour l’heure pas connu, la police a procédé à plusieurs interpellations. Une dizaine, selon nos informations. «Après identification et audition, les personnes interpellées ont été relâchées, indique la police cantonale. Les investigations se poursuivent.»

«Apparemment, le poste de gendarmerie de la gare de Coppet n’a pas suffi à dissuader les belligérants», commente pour sa part Gérard Produit, le syndic de Coppet. Son homologue glandois, Gérald Cretegny, n’a pas eu vent de cet incident, mais promet que les autorités de Gland seront attentives: «Ces phénomènes de bandes sont cycliques, nous avons déjà eu des problèmes par le passé, mais nous étions plutôt tranquilles depuis quelque temps. Parfois des bandes se reforment et cela peut réveiller d’anciennes rivalités.»


Top