Budget 2013: les fonctionnaires genevois peinent à se mobiliser

chargement

manifestation Environ 160 fonctionnaires ont manifesté jeudi à Genève sous les fenêtre du Grand Conseil pour protester contre le démantèlement des services publics.

  29.11.2012, 19:55
1/4  

A Genève, environ 160 fonctionnaires ont manifesté jeudi soir sous les fenêtre du Grand Conseil pour protester contre le démantèlement des services publics. Le cartel intersyndical du personnel de l'Etat comptait sur une mobilisation plus importante.

"On a peut-être été trop ambitieux en annonçant trois jeudis de manifestation", a déclaré à l'ats Olivier Baud, président du Cartel intersyndical. Il espère que le personnel se réserve pour la suite, à savoir la grève prévue le 6 décembre et une nouvelle manifestation le 13 décembre.
 
La culpabilité des fonctionnaires - qui sont déjà mal vus - semble marcher, déplore le syndicaliste. En plus, le personnel n'est souvent pas convaincu par les effets d'une mobilisation, ajoute M. Baud. A ces facteurs s'ajoute aussi la Météo fraîche et humide qui n'a pas encouragé les troupes à battre le pavé.
 
Les manifestants ont dénoncé à coups de sifflets les coupes prévues dans le projet de budget du canton à l'étude en commission. Cette mouture qui prévoit un déficit de 191 millions de francs laisse la porte ouverte à des coupes dans la fonction publique, a déclaré M. Baud.
 
"Propositions scandaleuses"
 
La députée socialiste et présidente de la Fédération des maîtres du cycle d'orientation (FAMCO) Salima Moyard a critiqué les "propositions scandaleuses" de la droite. Elle a énuméré la suppression du plan d'encouragement à la retraite anticipée et celle du pont de fin d'année.
 
"Après des années de restrictions dans les services, on n'y arrive plus", a relevé Davide De Filippo, secrétaire syndical. Et d'expliquer que pour rattraper le retard accumulé, le personnel de l'office cantonal de la population doit par exemple effectuer des heures supplémentaires la nuit.
 
"Flux tendu"
 
Une employée des Hôpitaux universitaires de Genève (HUG) a aussi évoqué son travail à flux tendu. "Après le plan d'économie Victoria, on nous impose Per4mance qui vise à supprimer 340 postes ces prochaines années", a-t-elle relevé. "On ne peut tout simplement plus fonctionner", selon cette employée.
 
Le cortège de manifestants s'est ensuite rendu jusqu'à la salle communale de Plainpalais pour y tenir une assemblée du personnel. Le Grand Conseil pourrait discuter le 13 décembre du projet de budget qui a été envoyé jeudi en commission. Mais si au final les députés refusent de le voter, Genève pourrait fonctionner selon le système des douzièmes provisoires.

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

GenèveGenève: les places d'amarrage deviennent officiellement non transmissiblesGenève: les places d'amarrage deviennent officiellement non transmissibles

FootballVersoix: un match de foot dégénère, il finit en prisonVersoix: un match de foot dégénère, il finit en prison

JusticeProcès en appel de Pierre Maudet: pour ses avocats, l’ex-conseiller d’Etat n’a pas accepté un avantageProcès en appel de Pierre Maudet: pour ses avocats, l’ex-conseiller d’Etat n’a pas accepté un avantage

FéminismeGenève: concerts et tables rondes pour les CréativesGenève: concerts et tables rondes pour les Créatives

RevirementLe Salon de l’auto de Genève 2022 annuléLe Salon de l’auto de Genève 2022 annulé

Le Salon de l’auto 2022 annulé

Pour la troisième année consécutive, la grande messe de l’automobile n’aura finalement pas lieu à Genève en février...

  07.10.2021 16:15

Top