20.06.2019, 17:23

Genève Aéroport: adjoint du chef de la sûreté entendu comme prévenu

chargement
L'enquête se poursuit concernant Genève Aéroport.

Genève L’enquête de la justice genevoise sur des irrégularités commises lors d’appels d’offres à Genève Aéroport se poursuit. Après la mise en prévention du chef de la sûreté pour corruption active et passive notamment, c’est au tour de son adjoint d’être entendu comme prévenu.

Le Ministère public a confirmé jeudi à Keystone-ATS cette audition en qualité de prévenu qui a eu lieu mardi. L’information révélée par l’hebdomadaire «GHI» a été reprise par la «Tribune de Genève». Le Ministère public ne fait pas de commentaire sur les infractions retenues contre l’adjoint.

Deux personnes ont déjà été mises en prévention dans cette affaire de corruption qui est sortie au grand jour suite à un rapport de la Cour des comptes publié mi-mai. Il s’agit du chef du département de la sûreté de Genève Aéroport et du responsable d’une société genevoise ayant obtenu des mandats sur la plate-forme.

L’enquête menée par le premier procureur Yves Bertossa suit son cours. De son côté, Genève Aéroport ne communique pas d’autres informations «en raison de la protection de la personnalité des collaborateurs concernés». Toutes les mesures utiles concernant les personnes potentiellement impliquées dans ce dossier ont été prises sans délai, affirme Genève Aéroport.

La Cour des comptes a découvert de nombreux dysfonctionnements lors d’une procédure d’adjudication visant les services de sûreté de l’aéroport. Les notations de certains experts ont notamment été modifiées sans qu’ils en soient informés.
 

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

scandaleSoupçon de corruption à l'aéroport de Genève: la détention des prévenus prolongée de deux moisSoupçon de corruption à l'aéroport de Genève: la détention des prévenus prolongée de deux mois

Top