27.11.2018, 16:06

Genève: les mineurs particulièrement exposés aux violences domestiques

chargement
Les cas de violence domestique touchent passablement les mineurs.

 27.11.2018, 16:06 Genève: les mineurs particulièrement exposés aux violences domestiques

Genève A Genève, 40% des cas de violences domestiques recensés l’an dernier dans le canton ont concerné des mineurs. Bien souvent, les auteurs de ces délits ont des liens parentaux ou familiaux avec leurs jeunes victimes, a fait savoir mardi l’Observatoire genevois des violences domestiques.

Comme les années précédentes, les violences contre des adultes ont été perpétrées le plus souvent dans un contexte conjugal. La femme est victime neuf fois sur dix de ces violences à l’intérieur du couple. Les violences physiques et psychologiques sont les plus fréquentes et sont associées dans la moitié des cas.

Le rapport de l’Observatoire genevois des violences domestiques se base sur les chiffres fournis par une quinzaine d’institutions luttant contre les violences domestiques, les statistiques de la police, les données des Hôpitaux universitaires de Genève (HUG), ainsi que le site www.violencequefaire.ch.

En 2017, le nombre d’infractions pénales pour violences domestiques à Genève a diminué de 12,2%. Plus de 6200 victimes ou auteurs de violence domestique ont consulté l’année dernière au moins une des institutions travaillant avec l’Observatoire. Parmi ces personnes, on trouve 2454 enfants et adolescents.

L’Observatoire genevois des violences domestiques publie son rapport pour la septième année. La structure propose un état des lieux annuel des prises en charge des violences domestiques dans le canton de Genève. Elle ne recense pas les cas de victimes qui ne font pas appel à l’une des institutions répertoriées.

ATS

Top