Genève: meurtrier toxicomane condamné à 6 ans et demi de prison

chargement

Justice Le Tribunal criminel de Genève a condamné ce mercredi à six ans et demi de prison le toxicomane de 34 ans qui avait vidé son chargeur sur un homme dans un centre commercial genevois en novembre 2011.

  28.08.2013, 15:13
L'accusé avait vidé le chargeur de son arme, de type magnum 357. Il plaide aujourd'hui la légitime défense.

Le toxicomane de 34 ans qui avait abattu un homme dans un centre commercial genevois en novembre 2011 a été condamné mercredi à six ans et demi de prison par le Tribunal criminel de Genève. Les juges n'ont pas retenu l'assassinat, comme le demandait le Ministère public, qui avait requis 14 ans de prison.

Le Tribunal criminel a estimé que l'accusé n'a "pas tué avec une absence particulière de scrupule". Les images de vidéosurveillance montrent qu'avant de faire feu à au moins cinq reprises, le prévenu avait été projeté à terre par la victime. La cour a estimé que le toxicomane a fait preuve d'un "excès de légitime défense".

Une considération qui a joué en faveur de l'accusé au moment de fixer la sanction. Les juges ont également retenu comme circonstance atténuante la responsabilité légèrement restreinte du prévenu. Outre l'assassinat, le Tribunal criminel a aussi écarté l'accusation de mise en danger de la vie d'autrui.

Le meurtrier avait pourtant fait usage de son Magnum 357 dans le centre commercial à une heure de grande affluence. Les juges ont toutefois considéré qu'il n'avait pas agi sans aucun scrupule. Le Tribunal criminel a également exigé de l'accusé qu'il suive un traitement ambulatoire pour soigner sa toxicomanie.

Un différend entre drogués

Le drame s'est déroulé une fin d'après-midi de novembre 2011, dans le centre commercial des Cygnes, près de la gare de Cornavin. Le prévenu et la victime, qui se sont connus en fréquentant le milieu de la drogue et qui traînaient un vieux contentieux, ont eu une altercation aux caisses d'un grand magasin.

L'accusé, qui a affirmé avoir déjà été attaqué à deux reprises par la victime, a raconté lors de son procès qu'il a tenté d'éviter la confrontation en sortant du centre par le parking. Alors qu'il appelait l'ascenseur, il a reçu un coup derrière la tête. Ebranlé, il a alors sorti son arme et fait feu en direction de son agresseur.

L'accusé est ensuite allé rechercher son chien. L'animal, qui a été "son seul ami pendant dix ans", s'était enfui à cause des détonations. Puis, le prévenu est repassé à proximité du corps inanimé pour reprendre ses commissions. Il est sorti du centre et a attendu la police dans un restaurant du quartier.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

GenèveGenève: les places d'amarrage deviennent officiellement non transmissiblesGenève: les places d'amarrage deviennent officiellement non transmissibles

FootballVersoix: un match de foot dégénère, il finit en prisonVersoix: un match de foot dégénère, il finit en prison

JusticeProcès en appel de Pierre Maudet: pour ses avocats, l’ex-conseiller d’Etat n’a pas accepté un avantageProcès en appel de Pierre Maudet: pour ses avocats, l’ex-conseiller d’Etat n’a pas accepté un avantage

FéminismeGenève: concerts et tables rondes pour les CréativesGenève: concerts et tables rondes pour les Créatives

RevirementLe Salon de l’auto de Genève 2022 annuléLe Salon de l’auto de Genève 2022 annulé

Le Salon de l’auto 2022 annulé

Pour la troisième année consécutive, la grande messe de l’automobile n’aura finalement pas lieu à Genève en février...

  07.10.2021 16:15

Top