Genève: opération d’envergure pour évacuer les sédiments dans le Rhône

chargement

Environnement Du 17 au 29 mai, 300 personnes seront mobilisées pour une vaste opération qui vise à gérer la quantité de sédiments du Rhône à Genève et en France voisine.

 10.05.2021, 08:54
L'opération vise à faire cheminer un volume contrôlé de sédiments tout en préservant l'environnement et la biodiversité du fleuve.

Initialement prévues en mai 2020, mais reportées en raison de la pandémie, les opérations de gestion sédimentaires du Rhône se dérouleront du 17 au 29 mai. Ce travail effectué à Genève et en France voisine mobilise 300 personnes. L’objectif est d’éviter les inondations au centre de Genève.

Les opérations commenceront par l’abaissement partiel du Rhône à la retenue de Génissiat (F), ont indiqué lundi les Services industriels de Genève (SIG), la Société des Forces Motrices de Chancy-Pougny (SFMCP) et la Compagnie Nationale du Rhône (CNR). Ces trois entités collaborent pour la gestion sédimentaire du fleuve.

 

 

Après l’abaissement partiel de Génissiat (F), ça sera au tour des aménagements de Verbois et de Chancy-Pougny de faire baisser le niveau. Une marge de manoeuvre d’une semaine est conservée en cas de conditions hydrométéorologiques défavorables.

Cette gestion mixte et concertée vise à faire cheminer un volume contrôlé de sédiments tout en préservant l’environnement et la biodiversité du fleuve. Le taux de matière en suspension ne doit pas dépasser 5 grammes par litre en moyenne pendant toute l’opération.

Par rapport aux vidanges complètes de Verbois réalisées jusqu’en 2012, cette technique qui se base sur le taux de matière en suspension diminue considérablement l’impact sur la faune piscicole et sur la biodiversité. Des pêches de sauvetage de poissons seront aussi réalisées avant et pendant l’abaissement partiel et des zones de refuge seront aménagées pour accueillir les poissons.

Accès interdit

La navigation et la baignade seront interdites sur le Rhône en aval du barrage du Seujet et l’embouchure de l’Arve à l’aval du pont de Saint-Georges. L’accès aux parties dénoyées des retenues est également interdit. La pêche est interdite dans certaines parties du Vieux-Rhône.

Chaque année, l’Arve charrie 700’000 m3 de sédiments. La moitié environ se dépose dans la retenue du barrage de Verbois. Ces sédiments doivent être évacués, car ils augmentent les risques d’inondation dans le centre de Genève, plus particulièrement à la Jonction en cas de crues de l’Arve.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

DiplomatieUn propriétaire de Founex en croisade contre l’ambassade du CanadaUn propriétaire de Founex en croisade contre l’ambassade du Canada

IncendieDe nombreux appels pour un hangar en feu à OnexDe nombreux appels pour un hangar en feu à Onex

Droits humainsUn Appel de Genève pour la libération «immédiate» de Julian AssangeUn Appel de Genève pour la libération «immédiate» de Julian Assange

Environnement3,1 millions de tonnes de sédiments évacués du Rhône près de Genève3,1 millions de tonnes de sédiments évacués du Rhône près de Genève

NuisibleEnvironnement: la région lémanique unie pour lutter contre le moustique-tigreEnvironnement: la région lémanique unie pour lutter contre le moustique-tigre

Top