Genève s'arme d'un nouveau concept incendie et secours

chargement

Evolution Le concept de défense incendie et secours de Genève actuel date de 1973. Il va être entièrement actualisé d'ici à 2030.

  30.10.2014, 17:35
D'ici à 2030, Genève va actualiser son concept de défense incendie et secours datant de 1973.

D'ici à 2030, Genève va actualiser son concept de défense incendie et secours datant de 1973. Un groupe de travail a défini de nouveaux objectifs fixant des temps d'intervention qui tiennent compte de l'augmentation de la population et de l'évolution des risques dans le canton et la région.

Un groupe de travail vient de rendre un premier rapport, a indiqué le Département de la sécurité et de l'économie (DSE) jeudi dans un communiqué. Il démontre l'inadéquation du dispositif actuel qui ne tient plus compte d'une population en hausse, de la densification des zones industrielles ou encore du trafic routier accru.

Les orientations du futur concept se veulent pragmatiques et visent avant tout à assurer la sécurité de la population. Il s’agit également de répondre aux enjeux soulevés par la Cour des comptes lors de son audit de mai 2013. Elle recommandait notamment la création d'une gouvernance intercommunale pour l'ensemble des acteurs du feu.

Projets pris en compte

D'entente avec les communes, le groupe a défini de nouveaux standards cantonaux de sécurité, tenant compte des développements prévisibles tels que le projet Praille-Acacias-Vernet et le CEVA. Ils fixent des exigences minimales à respecter pour les sapeurs professionnels et volontaires d'ici à 2030.

Concrètement, pour les premiers, l'objectif est un temps d'intervention de dix minutes dans les zones à forte densité de construction et de quinze minutes dans les zones à faible densité. Pour les sapeurs volontaires, il se monte à 20 minutes la nuit et à 45 minutes le jour quelle que soit la zone d'habitation.

Car les temps d'intervention recommandés à l'échelon national sont de plus en plus difficilement respectés par les sapeurs-pompiers genevois: seules 60% des interventions sont menées dans les temps recommandés, alors qu'elles devraient être couvertes à 80%, selon une étude.

Besoins analysés

Les nouveaux objectifs ont été approuvés mercredi soir par l'Association des communes genevoises à l'unanimité moins trois abstentions. Les fondations étant posées, les acteurs concernés vont travailler avec les communes à la construction du nouveau dispositif.

Il s'agit notamment d'analyser le nombre et l'emplacement des casernes, la gestion des équipements et la mutualisation du matériel, ainsi que la gouvernance de la structure. Les doublons cantons/communes devront également être éliminés.

La démarche a été engagée par la Commission consultative de la loi sur la prévention des sinistres, l’organisation et l’intervention des sapeurs-pompiers, présidée par le conseiller d'Etat Pierre Maudet, chef du DSE.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

MétéoIntempéries: comment le Léman a tenu bonIntempéries: comment le Léman a tenu bon

Loisirs aquatiquesVous pagayez sur le Léman? N’oubliez pas de faire attention à la nature!Vous pagayez sur le Léman? N’oubliez pas de faire attention à la nature!

TensionsCameroun: le rassemblement interdit des anti-Biya à Genève tourne à l’émeuteCameroun: le rassemblement interdit des anti-Biya à Genève tourne à l’émeute

IntempériesLa chaussée est déformée sur l’A1 dans le secteur du VengeronLa chaussée est déformée sur l’A1 dans le secteur du Vengeron

JusticeGenève: l’humoriste Dieudonné a été reconnu coupable par le tribunalGenève: l’humoriste Dieudonné a été reconnu coupable par le tribunal

Top