04.07.2019, 11:45

Les avions de Cointrin ont fait moins de bruit en 2018

chargement
Les mouvements d'avions ont été moins nombreux l'an dernier à Cointrin. Du coup, les nuisances aussi!

Nuisances L'aéroport de Genève annonce une baisse des nuisances pour les riverains des pistes en 2018. Une baisse du nombre de mouvements d'avions et la météo explique cette bonne nouvelle.

Les éléments chiffrés mesurant le bruit émis par les mouvements d’avions générés par l’aéroport en 2018 ont été publiés, indique l’aéroport dans un communiqué. Ces données, représentées sous forme de «courbes de bruit», montrent une évolution favorable du bruit par rapport à l’année précédente. En effet, l’exposition de la population et la surface des courbes ont diminué en 2018 par rapport à 2017. La surface des zones exposées au bruit a diminué de 2,1 km2. Le calcul est réalisé par le Laboratoire fédéral d’essai des matériaux et de recherche (EMPA) sur la base de statistiques de trafic validées par l’Office fédéral de l’aviation civile.

L’année 2018 respecte la courbe de bruit à moyen terme du Plan sectoriel d’infrastructure aéroportuaire (PSIA). Pour rappel, la fiche PSIA pour Genève Aéroport comprend un objectif en deux temps: une courbe de bruit à moyen terme que l’aéroport doit d’abord respecter, puis une courbe, représentant un bruit inférieur, en 2030. Avec cette évolution, plus de 5000 personnes sont passées en dehors des zones exposées au bruit, à population constante.

Coup de pouce de la météo

La baisse des mouvements d’avions en 2018, en particulier des décollages retardés entre 22 et 23h, explique notamment ces résultats. A noter également l’utilisation accrue de la piste en direction du Nord-Est pour des raisons météorologiques.

Les efforts doivent être poursuivis sur la période nocturne entre 22h et minuit, car cette dernière a un impact significatif sur les courbes de bruit. Les deux ou trois prochaines années montreront si les travaux de Genève Aéroport permettront de continuer la tendance de stabilisation, voire de diminution de l’étendue des courbes d’exposition au bruit.

Pour l’année en cours, les mouvements nocturnes sont en baisse (situation fin mai 2019) pour les deux tranches horaires déterminantes de la période nocturne (22-23h et 23-24h). Entre janvier et mai 2019, les mouvements ont connu une réduction globale de 6% durant la période nocturne et une baisse de 23% des décollages.

COMMUNIQUÉ

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

Trafic aérienAéroport de Genève: un développement qui fait du bruitAéroport de Genève: un développement qui fait du bruit

GENÈVELutte contre le bruit de l’aéroportLutte contre le bruit de l’aéroport

Lutte contre le bruit de l’aéroport

Le trafic aérien va considérablement augmenter ces prochaines années. L’objectif est d’en limiter les nuisances...

  17.11.2017 00:01
Premium

Top