Les Genevois ont défilé pour la lutte contre le changement climatique

chargement

Climat Entre 2500 et 5000 personnes ont défilé samedi pour réclamer davantage de réduction d'émissions de gaz à effet de serre à Genève et en Suisse.

  28.11.2015, 14:51
La foule bigarrée portait des pancartes avec des slogans comme "des milliards pour les banques...et pour le climat?".

"Assez, assez, de ces pollueurs!". Revigorés malgré le froid, plusieurs milliers de manifestants ont réclamé samedi à Genève des mesures urgentes pour lutter contre le changement climatique, deux jours avant la Conférence de l'ONU à Paris (COP21).

Entamée à la Place des 22-Cantons, la marche a rassemblé quelque 2500 personnes, selon la police, et 5000, selon la Coalition Climat 21 Suisse romande, qui regroupe une dizaine d'associations locales. Avec des slogans comme "des milliards pour les banques... et pour le climat?" ou encore "les énergies renouvelables, des outils contre la guerre et le Terrorisme".

Au son de "chant pour le climat", "haro sur les multinationales" ou "pétrole et les bagnoles, on en a ras-le-bol", la foule bigarrée a ciblé notamment les entreprises et le trafic aérien. Huit membres des Verts n'ont pas hésité à payer de leur personne en posant torse nu et en caleçon.

Parmi eux, le météorologue Pierre Eckert qui espère encore un accord à Paris. "Même si on arrêtait aujourd'hui d'émettre des gaz à effet de serre, il y aurait des effets pendant 50 à 100 ans", a-t-il déclaré alors qu'il était encore habillé.

"Vive la COP22!"

Les rangs étaient constitués d'élus, de militants ou de simples citoyens, venus parfois en famille de trois générations. Dans l'avalanche de chiffres en rapport avec le climat, la future conseillère nationale verte Lisa Mazzone confie que son discours inaugural de la nouvelle législature, lundi à Berne, traitera à 80% du changement climatique.

"Il y a urgence. Il faut agir aujourd'hui pour les conditions de vie de demain", insiste-t-elle, tout en admettant être "relativement pessimiste" sur les résultats de la Conférence de Paris. Un avis partagé sur des pancartes qui annonçaient déjà "Vive la COP22!".

"Les engagements des gouvernements sont insuffisants" et ne limiteraient le Réchauffement climatique qu'à 3 degrés, a indiqué à l'ats le porte-parole de l'Alliance climatique suisse et de Greenpeace Suisse, Mathias Schlegel. L'objectif affiché est de ne pas dépasser un réchauffement de 2 degrés.

Mais même sans accord, la transition énergétique se poursuivrait, malgré le poids d'une certaine partie de l'économie, et "il faut 100% d'énergies renouvelables pour tous", affirme-t-il.

Après l'annulation d'une grande manifestation à Paris en raison des conséquences des attentats, certains portaient des pancartes "Je marche pour", suivi du nom de l'un des Français qui se sont inscrits sur un site Internet. A leur arrivée à la Place Neuve, les manifestants se sont rassemblés dans un coeur pris en photo par un drone.

La Suisse a annoncé dès février qu'elle s'engagerait pour réduire ses émissions de gaz à effet de serre de 50% par rapport à 1990 d'ici 2030. Au moins 30% de cet effort devra être réalisé sur sol helvétique. Mais les ONG réclament une réduction des rejets d'au moins 60% d'ici 2030.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

réchauffement climatiqueClimat: marches à travers le monde alors que Paris se prépare à la COP21Climat: marches à travers le monde alors que Paris se prépare à la COP21

Top