25.01.2019, 20:42

Plus de 200 personnes à Genève contre les nouvelles procédures d’asile

chargement
Manifestation aux flambeaux dans les rues de Genève.

asile Plus de 200 manifestants ont dénoncé vendredi soir à Genève un durcissement des conditions d’accueil en Suisse.

A Genève, plus de 200 personnes ont défilé vendredi soir dans les rues et manifesté leur opposition à la réorganisation de l’asile qui entrera en vigueur en avril prochain. Elles ont dénoncé un durcissement des conditions d’accueil en Suisse.

La réforme vise notamment à accélérer les procédures d’asile. Le collectif Perce-frontières, qui a appelé à manifester, redoute que cette mesure ne conduise qu’à augmenter le nombre d’expulsions de personnes en exil, car les délais très courts prévus, rendront les recours des demandeurs d’asile quasiment impossibles.

 

 

L’aide juridique gratuite pour les requérants d’asile prévue par la nouvelle loi ne trouve pas grâce non plus aux yeux des associations défendant les droits des personnes en exil. Les avocats seront payés au forfait, mais la rémunération prévue n’est pas assez élevée, selon elles, pour encourager les recours.

Enfin, les manifestants ont dénoncé les conditions qui seront imposées aux requérants d’asile dans les centres fédéraux où ils seront logés. Avec des horaires stricts et de multiples interdictions, ces centres se rapprochent des établissements de semi-détention et empêchent toute socialisation des migrants.

ATS

À lire aussi...

Tour de visAsile: les réfugiés qui séjournent dans leur pays risquent de perdre l'asile en SuisseAsile: les réfugiés qui séjournent dans leur pays risquent de perdre l'asile en Suisse

immigrationLes requérants d'asile ne devront pas passer plus de 140 jours dans les centres fédérauxLes requérants d'asile ne devront pas passer plus de 140 jours dans les centres fédéraux

Crise migratoireMigrations: rassemblements à Genève et Lausanne contre la politique d'asileMigrations: rassemblements à Genève et Lausanne contre la politique d'asile

Top