08.03.2019, 08:39

Un nouveau président pour le PLR Genève

chargement
Bertrand Reich a été élu a la présidence du PLR genevois.

Genève Bertrand Reich, 56 ans, a été élu président du PLR Genève. Cet avocat remplace Alexandre de Senarclens qui avait démissionné après avoir été désavoué par la base du parti dans l’affaire Maudet.

Réunis jeudi soir à Troinex (GE) en assemblée générale, les membres du PLR ont préféré Bertrand Reich à Natacha Buffet-Desfayes, la seconde candidate en lice pour reprendre la tête du plus grand parti du canton. Il a obtenu 257 voix contre 136 pour Mme Buffet-Desfayes.

Il faut «avancer ensemble», a déclaré jeudi soir devant la salle comble M. Reich. «Certains voudraient nous voir miner par les querelles intestines», a-t-il déploré. «Mais moi je veux que le PLR reste le premier parti du canton», a-t-il insisté en rappelant les échéances électorales et les ambitions du PLR. Il a aussi évoqué le chômage des jeunes et sa volonté de redonner du souffle à la cité.

Bertrand Reich aura la lourde tâche avec ses cinq vice-présidents de fédérer le parti ébranlé depuis l’été dernier par l’affaire Maudet. Prévenu pour acceptation d’un avantage par la justice genevoise en lien avec son voyage à Abu Dhabi, le magistrat a perdu la plupart de ses prérogatives au Conseil d’Etat.

Remercié

Le président du PLR Genève alors en fonction, Alexandre de Senarclens, ainsi que le parti au niveau national avaient appelé Pierre Maudet à la démission. Le magistrat a toujours refusé cette option. Désavoué par la base lors d’une assemblée générale extraordinaire en janvier, M. de Senarclens avait annoncé sa démission.

Jeudi soir, les membres lui ont réservé une «standing-ovation» pour le remercier pour ses quatre ans de présidence. «J’ai aimé sentir le pouls des sections», a relevé M. de Senarclens. «J’ai tout fait ce qui était en mon pouvoir pour gérer la crise née de l’affaire de Pierre (ndlr: Maudet)», a-t-il ajouté.

Candidats profilés

La fonction n’a suscité que deux candidatures aux profils très différents. Bertrand Reich est issu des rangs libéraux du parti. Il a été conseiller municipal et a aussi siégé dans des exécutifs communaux. Il a évité de se mêler de l’affaire Maudet.

Natacha Buffet-Desfayes, 36 ans, représente l’aile radicale du parti. Cette ancienne conseillère municipale en Ville de Genève qui est actuellement députée suppléante a été très active dans la campagne de soutien à Pierre Maudet.

Cette enseignante a filé la métaphore alpine dans son discours de présentation. «La cordée PLR doit avancer unie et se maintenir dans les efforts et les convictions», a déclaré Mme Buffet-Desfayes. Elle a insisté sur l’importance de l’apprentissage, gage de la prospérité économique. «Genève a besoin du dynamisme du PLR pour atteindre des sommets», a-t-elle insisté.

Tensions

La campagne interne pour la présidence du PLR Genève a ravivé les plaies ouvertes suite à l’assemblée générale extraordinaire fratricide de janvier dernier. Les camps, pro et anti-Maudet, se sont à nouveau déchirés notamment sur les réseaux sociaux avec en toile de fond les associations controversées de soutien en faveur de Pierre Maudet.

ATS

À lire aussi...

GenèveAffaire Maudet: deux candidats pour la présidence du PLR GenèveAffaire Maudet: deux candidats pour la présidence du PLR Genève

Affaire MaudetAffaire Maudet: le PLR Genève doit se trouver un nouveau présidentAffaire Maudet: le PLR Genève doit se trouver un nouveau président

Top