La Jeunesse n'a pas attendu le 31 décembre pour tambouriner

chargement

Lonay Alors que, dans la plupart des villages de la région, tambours et grosses caisses attendent la nuit de Saint-Sylvestre pour résonner, la Jeunesse de Lonay a entamé, elle, sa traditionnelle tournée du village, avec quelques jours d'avance sur le calendrier... Mais là ne se limite pas l'originalité de cette société au profil détonnant, puisqu'à la fois très majoritairement féminine, étudiante et citadine.

  31.12.2016, 13:42
Majoritaires au sein de la société de jeunesse de Lonay, les filles n'hésitent plus à jouer du tambour. Ici lors de la tournée du village.

Pas tout à fait comme les autre, la Jeunesse de Lonay... C'est une évidence. Alors que la tradition veut que tambours et grosses caisses attendent patiemment la nuit du 31 décembre au 1e janvier pour saluer, dans le rythme et dans le fracas, l'arrivée de la nouvelle année, les membres de la société locale prennent, eux, de l'avance sur le calendrier pour se livrer à la rituelle tournée du village, la Saint-Sylvestre étant réservée, quant à elle, à la fondue chinoise que, depuis cinq ans, les jeunes préparent et servent à la population réunie à la salle des Pressoirs. 

Les 28 et 29 décembre derniers, jusqu'à 22 heures, horaire tenant compte des doléances de personnes peu tolérantes au bruit, les Fourmis, sobriquet des habitants de cette commune rurale et urbaine, limitrophe de Morges, ont donc joué joyeusement et vigoureusement des baguettes et de la mailloche, pour anticiper le passage à 2017. Sauf que, par rapport à la situation courante, la majorité des instrumentistes étaient des filles. Une image qui prévaut également pour les effectifs de cette Jeunesse atypique. Sur les 21 membres actuels, 15, en effet, sont des femmes. L'une des manières de Lonay de déroger au profil ordinaire des Jeunesses campagnardes: fortement masculin, avec une prédominance des métiers manuels. L'autre étant la présence marquée, dans ses rangs, d'intellectuels, gymnasiens et étudiants à l'université. Dernière spécificité, la Jeunesse de Lonay n'accueille pas que des habitants du village, mais s'ouvre généreusement à des personnes provenant d'autres communes, y compris le chef-lieu du district. Portrait et ambiance.

Retrouvez cet article en version intégrale dans le Quotidien de La Côte du mardi 3 janvier.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

ReconstitutionEpic’festival de Morges: quand les femmes se battent à l’épéeEpic’festival de Morges: quand les femmes se battent à l’épée

AnalyseLes communes romandes sont-elles en cybersécurité?Les communes romandes sont-elles en cybersécurité?

SpectaclesMademoiselle F. fête ses 10 ans à CrassierMademoiselle F. fête ses 10 ans à Crassier

VaudRentrée politique du PLR: Broulis garde encore le suspenseRentrée politique du PLR: Broulis garde encore le suspense

DéfiIls veulent relier le glacier du Rhône à la Méditerranée en kayakIls veulent relier le glacier du Rhône à la Méditerranée en kayak

Top