14.08.2019, 17:39

250 ans de Napoléon: le canton acquiert des objets «exceptionnels»

chargement
Les objets que le Musée cantonal d'archéologie et d'histoire vient d'acquérir.

Patrimoine Le canton a acquis plusieurs pièces en lien avec les dernières années de Napoléon. Celles-ci seront exposées à Lausanne, après un travail de restauration.

Ce jeudi 15 août marquera les 250 ans de la naissance de Napoléon. En guise de «cadeau», le Musée cantonal d’archéologie et d’histoire vient d’acquérir une série de onze objets en lien avec les dernières années de la vie de l’empereur. Le public devra toutefois patienter avant de les découvrir car elles devront être restaurées et des recherches complémentaires devront être menées avant de les exposer au Palais de Rumine.

Décrits comme «exceptionnels» par le canton, ces objets ont appartenu au valet de chambre de Napoléon, le Vaudois Jean-Abram Noverraz (1790-1849) qui fut d’ailleurs membre du Grand Conseil. Ces pièces ont été données par Olivier Noverraz, fils de Valentin Noverraz, dépositaire des objets remis par Jean-Abram Noverraz (1790-1849), indique le canton dans un communiqué.

Ces onze objets viennent rejoindre un ensemble de trois selles, trois brides et quatre fusils de chasse ramenés de Sainte-Hélène par Jean-Abram Noverraz, afin d’être transmis au fils de Napoléon. A la suite du décès prématuré de ce dernier, Noverraz avait confié ces objets à l’État de Vaud. 

Georges Washington sur le pendule

Ces nouvelles pièces se composent d’une pendule, de deux chandeliers, d’un aigle en bois doré, d’un sceau aux initiales de l’empereur, d’un médaillon, de quatre médailles commémoratives et d’un ruban de béret de marin du bateau la Belle Poule, le navire qui a ramené la dépouille de Napoléon en France en 1840, avec Jean-Abram Noverraz à son bord. Faisant partie du cercle des intimes de l’empereur, le valet de chambre vaudois avait été invité à la levée du corps sur l’île de Sainte-Hélène, rappelle le canton dans son communiqué.

L’aigle en bois provient d’un porte-drapeau. La pendule est une pièce rare fabriquée pour le marché américain. On y voit Georges Washington en pied, avec sous le cadran, les mots prononcés en son honneur par Richard Henry Lee «First in War, first in peace, first in the hearts of his countrymen». Au-dessus du cadran, l’aigle américain et Napoléon Bonaparte en pied. Des exemplaires similaires sont conservés au Musée de la révolution américaine à Philadelphie et à la Maison-Blanche à Washington, mais ils ne présentent pas la figure de Napoléon à côté de l’aigle. 

COMMUNIQUÉ

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

MobilitéPour les seniors, lâcher le volant aura ses avantagesPour les seniors, lâcher le volant aura ses avantages

entraînementDiablerets: exercice de sauvetage pour retrouver des victimes d’avalancheDiablerets: exercice de sauvetage pour retrouver des victimes d’avalanche

Election complémentaireChristelle Luisier se rapproche du Conseil d’Etat vaudoisChristelle Luisier se rapproche du Conseil d’Etat vaudois

nominationGéraldine Savary, première femme à la tête de la Commission fédérale de la PosteGéraldine Savary, première femme à la tête de la Commission fédérale de la Poste

Vin«Lâche-moi la grappe», la cuvée en hommage à Pierre Keller a trouvé preneur«Lâche-moi la grappe», la cuvée en hommage à Pierre Keller a trouvé preneur

Top