A bout, le personnel du CHUV manifeste son ras-le-bol

chargement

Santé Distribution de tracts et d’autocollants «CHUV en grève!», discussions, rassemblements: le CHUV se mobilise mercredi pour obtenir de meilleures conditions de travail et de salaire ainsi qu’une prime Covid pour tous. Une manifestation clora la journée, dès 18h.

 23.06.2021, 15:56
Des personnes manifestent lors d'une journée de la mobilisation du personnel de la santé, ce mercredi au CHUV.

A la mi-journée, une cinquantaine de personnes se sont réunies devant l’entrée des urgences de la Policlinique médicale universitaire (PMU), à Lausanne. Une banderole donne le ton: «Personnel surmené et énervé! Santé en danger».

«Il y a un certain ras-le-bol, un épuisement total», explique à Keystone-ATS Véronique Schober, présidente de la commission du personnel du CHUV. Les gens sont fatigués, même s’ils sont fiers de ce qu’ils font au quotidien pour apporter leur aide aux patients.

Les grévistes réclament un renforcement des effectifs, une revalorisation salariale et une prime Covid pour tous – le montant de 900 francs n’étant prévu que pour certaines catégories de personnes, à des conditions restrictives.

«Les soignants étaient en première ligne, mais il ne faut pas oublier les transporteurs patients, la logistique, les aides-soignants, l’accueil, tout le personnel du CHUV qu’on ne connaît pas», a ajouté Mme Schober.

Une rencontre avec le Conseil d’Etat

La situation était déjà tendue avant même la pandémie. Les taux d’absence atteignent jusqu’à 30% au bloc opératoire, jusqu’à 25-30% aux soins intensifs, selon le syndicaliste. «Les personnes sont tellement poussées à bout qu’elles s’écroulent», explique à Keystone-ATS David Gygax, secrétaire syndical au SSP

Le Conseil d’Etat a accepté une rencontre mardi prochain. «Il nous l’a annoncé mardi soir vers 22h», à la veille de la grève, observe le syndicaliste.

Mardi devant la presse, le directeur général du CHUV Philippe Eckert disait comprendre la fatigue et la lassitude de ses équipes, qui se sont beaucoup engagées durant la pandémie. Exemples à la clé, il expliquait travailler depuis plusieurs années à une amélioration de leurs conditions de travail. Et surtout assurait que la grève ne perturberait en aucun cas les soins aux patients.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

PolitiqueVaud: au canton, comme dans les communes, trois mandats et puis s’en va?Vaud: au canton, comme dans les communes, trois mandats et puis s’en va?

Vaud: trois mandats et puis s’en va?

Limiter l’engagement politique à trois mandats successifs? L’idée fait son chemin, semble-t-il, et pourrait être...

  02.08.2021 18:00
Premium

Jeunesses campagnardesUn nouveau giron annulé à Chavannes-le-ChêneUn nouveau giron annulé à Chavannes-le-Chêne

FauneVaud: le canton veut tuer deux loups du MarchairuzVaud: le canton veut tuer deux loups du Marchairuz

ArboricultureAbricots: des étudiants de l’Université de Lausanne veulent utiliser la génétique pour lutter contre le gelAbricots: des étudiants de l’Université de Lausanne veulent utiliser la génétique pour lutter contre le gel

Fête nationale1er Août: un week-end mouvementé pour la police vaudoise1er Août: un week-end mouvementé pour la police vaudoise

Top