Et si les députés vaudois pérennisaient la visioconférence?

chargement

Grand Conseil Le Vert libéral Jean-François Chapuisat propose que les députés vaudois fassent certaines réunions par vidéoconférence sur le long terme. Le but? Economiser des trajets et de l’argent.

 21.01.2021, 14:44
Les députés vaudois veulent étudier la possibilité de pérenniser les visioconférences pour leurs séances de commission (photo d'illustration).

Le Grand Conseil vaudois veut étudier la possibilité de pérenniser la visioconférence pour certaines de ses commissions. Il demande aussi qu’une solution technologique sécurisée et locale soit trouvée.

La motion du député Jean-François Chapuisat (Vert’libéraux) vise à gagner du temps et éviter des déplacements inutiles pour des séances de commissions courtes. L’objectif consiste aussi à donner un cadre légal aux visioconférences, dont l’utilisation a été décidée dans l’urgence le printemps dernier lors du semi-confinement.

«C’est une motion très ouverte. Toutes les questions sur la mise en pratique, notamment quelles commissions pourraient se tenir en visioconférence, devront être traitées dans un deuxième temps», a indiqué Alexandre Démétriadès (PS).

Certains députés ont toutefois émis des doutes. «La visioconférence doit être réservée à des situations extraordinaires, mais pas forcément être pérennisée», a estimé Raphaël Mahaim (Verts). Selon lui, le travail d’un parlementaire doit pouvoir se faire en présence de ses collègues pour permettre un véritable échange.

Autre critique: il serait difficile de trier à l’avance quelles séances de commissions peuvent se dérouler en ligne ou en présentiel. «Comment prédire en amont la durée d’une séance?», a demandé Vincent Keller (Ensemble à Gauche – POP).

«Il faut vivre avec son temps», a rétorqué Alexandre Rydlo (PS). Selon lui, la visioconférence permettrait dans certains cas de «gagner en efficacité» et de faire des économies, en évitant de déplacer une dizaine de personnes pour quelques minutes de séance.

Au vote, les députés ont accepté de renvoyer cette motion en commission par 75 oui, contre 37 non et 18 abstentions.

Trouver une solution fiable et locale

Dans la foulée, ils ont approuvé à une quasi-unanimité un postulat du même Jean-François Chapuisat. Ce texte demande au Conseil d’Etat d’étudier la mise en place d’une solution de visioconférence fiable, conviviale, sécurisée et locale.

Le postulat mentionne notamment la nécessité d’une pesée d’intérêts entre les risques d’un hébergement de serveurs à l’étranger – ce qui peut poser des problèmes de confidentialité et de sécurité des données – et les coûts d’une solution suisse.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

EntraideLancement de la plateforme internet Info Seniors VaudLancement de la plateforme internet Info Seniors Vaud

Architecture scolaireGymnase du Chablais: une «Rose des vents» a séduit le juryGymnase du Chablais: une «Rose des vents» a séduit le jury

RenouveauLéman Express: du changement à la directionLéman Express: du changement à la direction

ImmobilierProjets immobiliers à Renens et Prilly: les CFF font marche arrièreProjets immobiliers à Renens et Prilly: les CFF font marche arrière

LittératureLe poète vaudois Philippe Jaccottet est décédéLe poète vaudois Philippe Jaccottet est décédé

Top