Fausses alertes à la bombe: quatre suspects, tous majeurs, placés en détention

chargement

Arrestations Quatre suspects ont été placés en détention suite à la série de fausses alertes à la bombe qui a touché le canton de Vaud dernièrement. Il s’agit de jeunes adultes, qui fréquentent les établissements scolaires concernés.

 26.03.2021, 15:36
Les suspects sont tous domiciliés dans la région lausannoise et sont pour l'heure au bénéfice de la présomption d'innocence.

La police vaudoise a mis la main sur quatre suspects dans l’affaire des alertes à la bombe qui secoue des établissements scolaires du canton depuis janvier, a-t-elle annoncé vendredi dans un communiqué. Ils ont tous été placés en détention provisoire, précise-t-elle.

Il s’agit de jeunes adultes, qui fréquentent ces établissements, âgés de 18 à 23 ans, dont deux femmes, une Suissesse et une Croate, et deux hommes, un Suisse et un Chilien, indique la police cantonale. Ils sont tous domiciliés dans la région lausannoise et sont pour l’heure au bénéfice de la présomption d’innocence.

Ces quatre arrestations concernent les fausses alertes à la bombe commises au gymnase de Renens le 12 mars et à l’École professionnelle commerciale de Lausanne (EPCL) le 24 mars.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

EvacuationsLausanne: la série des alertes à la bombe se poursuit, onze élèves appréhendés jeudiLausanne: la série des alertes à la bombe se poursuit, onze élèves appréhendés jeudi

BlaguesFausses alertes à la bombe dans les écoles vaudoises: «l’agacement et l’inquiétude dominent»Fausses alertes à la bombe dans les écoles vaudoises: «l’agacement et l’inquiétude dominent»

Top