10.01.2017, 19:09

Grand Conseil: les députés disent "non" à l'accueil parascolaire pour les 8-10 ans

chargement
Pas d'accueil parascolaire pour les 8-10 ans.

Grand Conseil vaudois Vote serrée au Grand Conseil vaudois. Les députés ont refusé en premier débat de mettre en place un accueil parascolaire le mercredi après-midi pour les enfants âgés de 8 à 10 ans.

A l'issue d'un vote très serré, les députés vaudois ont refusé mardi en premier débat la mise en place obligatoire d'un accueil parascolaire le mercredi après-midi pour les 8-10 ans. Selon une courte majorité, une telle offre peut toujours être développée dans les communes qui l'estiment nécessaire.

Aujourd'hui, la plupart des réseaux du canton de Vaud proposent un accueil aux enfants de cet âge le mercredi après-midi, mais neuf réseaux ne le font pas. A l'heure de concrétiser la très attendue loi sur l'accueil de jour des enfants, ce point a, une nouvelle fois, divisé le plénum qui s'est longuement écharpé sur le sujet.

La gauche et le centre ont ainsi vainement tenté d'amender le texte du Conseil d'Etat en vue de rendre cette offre obligatoire. "Cela va dans l'intérêt des femmes qui veulent concilier vie de famille et vie professionnelle", a plaidé Julien Sansonnens (La Gauche).

Et le socialiste Jean Tschopp de s'interroger en cas d'absence d'accueil le mercredi après-midi: "C'est quoi l'alternative pour un jeune après son cours de sport à 15h00 le mercredi? Végéter dans un centre commercial en attendant que ça se passe?"

Structures sous-utilisées

A ces propos, ce sont des arguments de coûts que de nombreux municipaux de petites communes ont opposés. Car, selon eux, de telles structures sont souvent sous-utilisées dans les villages.

Autre argument défendu par exemple par la syndique PLR Claudine Wyssa, à la tête de l'Union des communes vaudoises: "Laissons la liberté aux communes. Si les besoins se font sentir, elles le feront. Mais n'imposons pas".

Surcoût de 15 000 francs

En charge du dossier, la conseillère d'Etat Nuria Gorrite a pour sa part rappelé que le texte du gouvernement comprend "un socle de base". Elle a aussi rappelé que pour l'Etat de Vaud, l'introduction du mercredi après-midi pour les 5-6 P correspondrait à un surcoût d'environ 15'000 francs par an.

Plus largement, pour les communes membres d'un réseau qui ne proposent actuellement pas une telle offre et qui devraient l'ajouter, cela représenterait des frais environ 40'000 francs par an. Partant de l'hypothèse qu'elles financent environ 40% des coûts globaux.

Vote serré

A une voix près, l'amendement visant à offrir cet accueil non seulement pour les 1 à 4 P mais aussi pour les 5-6 P a finalement été refusé. Le vote risque d'être à nouveau serré lors du deuxième débat.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

AccueilVaud: le Grand Conseil entre largement en matière sur le projet d'accueil parascolaireVaud: le Grand Conseil entre largement en matière sur le projet d'accueil parascolaire

VAUDParascolaire: l’entrée en matière sur le projet de loi plébiscitéeParascolaire: l’entrée en matière sur le projet de loi plébiscitée

Top