Grand Conseil vaudois: maintien du taux d'imposition actuel

chargement

Grand Conseil Les députés vaudois ont largement validé mardi le maintien du taux actuel d'imposition, malgré les protestations du vert'libéral Jacques-André Haury.

  30.09.2014, 19:32
Le Grand Conseil a accepté mardi de transmettre au Conseil d'Etat le postulat de l'UDC Claude-Alain Voiblet.

Les citoyens vaudois ne verront pas leurs impôts diminuer de sitôt. A cause du prochain débat sur la réforme de la fiscalité des entreprises, les députés vaudois ont très largement entériné le maintien du taux actuel, malgré le coup de gueule du vert'libéral Jacques-André Haury. L'abolition des forfaits demandée par l'extrême gauche a elle été rejetée.

Sous pression internationale, la Suisse doit réformer la fiscalité de ses entreprises. Ce sujet brûlant a trouvé une solution pour l'heure dans le canton de Vaud grâce à un compromis concocté par les conseillers d'Etat Pierre-Yves Maillard et Pascal Broulis.

En bref, un taux unique est fixé à 13,79% pour les entreprises, mais des compensations sont accordées dans le domaine social. De l'argent supplémentaire va aux allocations familiales (80 millions de francs), à l'accueil de jour (20 millions) et aux subsides pour payer les primes d'assurance maladie (50 millions).

Ne rien contester

Avant le débat mardi prochain sur les entreprises, le Grand Conseil vaudois devait fixer ce mardi le coefficient annuel de l'impôt de base (154,5% depuis 2012). Alors que des voix s'étaient élevées il y a peu encore pour réclamer une baisse de l'impôt pour les personnes physiques, les députés se sont pour ainsi dire tous tus sur ce sujet.

le PLR a déclaré "prioritaire" la discussion sur la fiscalité des entreprises, alors que l'UDC invoquait "les incertitudes" sur les entreprises pour appeler à accepter sans autre le statu quo actuel pour les personnes physiques. Le Parti socialiste se disait "satisfait" que les taux soient maintenus, gage indispensable à l'acceptation de la feuille de route du gouvernement sur les entreprises.

Un milliard en trop

Les Vert'libéraux ont en revanche osé demander que la charge fiscale de la classe moyenne soit allégée. Le chef du groupe Jacques-André Haury s'en est même pris à ses collègues "qui se prétendent de droite". Comment tirer le bilan de législature qui aura vu la réduction de la dette et l'accroissement de l'investissement, tout cela "sans aucun allègement fiscal" pour les citoyens ?

Les contribuables vaudois ont payé un milliard de francs en trop en 2013, a lancé le député. Comment peut-on négliger cet aspect fondamental du lien entre les citoyens et l'Etat, s'est-il demandé. "Si nous voulons perdre notre majorité au parlement et offrir à une nouvelle majorité de gauche les moyens colossaux de réaliser son programme de gauche, continuons comme cela", a mis en garde Jacques-André Haury.

Forfaits fiscaux maintenus

De son côté, l'extrême-gauche a demandé l'abolition des forfaits fiscaux, "un impôt heureux pour les super-riches et inique pour la population", selon Jean-Michel Dolivo. Le Grand Conseil a rejeté l'amendement par 74 voix contre 37 et 15 abstentions. La population suisse est appelée à se prononcer sur le sujet pour l'ensemble du pays le 30 novembre.


 
 


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

EducationVaud: l’école à la maison devient plus stricteVaud: l’école à la maison devient plus stricte

Nuisances sonoresVéhicules bruyants: des plaques retirées du côté de Morges et LausanneVéhicules bruyants: des plaques retirées du côté de Morges et Lausanne

IntempériesVaud: l’ECA indemnisera les caravanes et les habitations inondéesVaud: l’ECA indemnisera les caravanes et les habitations inondées

GastronomieVaud: le chef Stéphane Décotterd s’installe à l’école hôtelière de GlionVaud: le chef Stéphane Décotterd s’installe à l’école hôtelière de Glion

FestivalCet été, le Venoge Festival propose un «Entre 2» totalement helvétiqueCet été, le Venoge Festival propose un «Entre 2» totalement helvétique

Top