Jugé pour des coups de couteau à son épouse

chargement

justice Le Tribunal criminel de Vevey juge depuis ce lundi un homme de 41 ans pour une tentative de meurtre sur sa femme. Les faits remontent à septembre 2011.

  29.10.2012, 15:26

Le procès d'un homme de 41 ans s'est ouvert lundi devant le Tribunal criminel de Vevey (VD). A Montreux, en septembre 2011, il s'est introduit dans l'appartement de son épouse et lui a asséné plusieurs coups de couteau.

L'homme a quitté les lieux lorsque ses deux enfants, qui dormaient dans une autre chambre, se sont réveillés et ont commencé à hurler. Il est principalement accusé de tentative de meurtre.
 
Consommation de cocaïne
 
L'accusé a commencé à consommer régulièrement de la cocaïne en 2006. Depuis, il aurait régulièrement menacé de mort son épouse dans le but d'obtenir de l'argent pour financer sa consommation et parce qu'il considérait qu'elle lui nuisait.
 
Le 7 février 2011, dans l'hôtel de son père adoptif, ce ressortissant pakistanais aurait contraint son épouse à l'accompagner dans une chambre. A l'intérieur, il aurait à plusieurs reprises menacé de la tuer, notamment en plaçant un couteau contre sa gorge. Le couple s'est séparé peu après.
 
Coups de couteau
 
Le 25 septembre 2011, vers deux heures du matin, il s'est introduit sans droit dans l'appartement de son épouse. Il lui a asséné de nombreux coups de couteau, principalement au niveau de la tête, lui causant de nombreuses plaies de plusieurs centimètres de longueur et de 2 à 4 millimètres d'épaisseur.
 
A l'audience, l'accusé a dit n'avoir jamais demandé d'argent à sa femme, et ne s'être jamais disputé avec elle, excepté le jour de l'agression. Selon lui, elle a comploté avec son père adoptif pour lui enlever son argent et son travail.
 
Devant les juges, très ému, son père adoptif a expliqué qu'il a dépensé "beaucoup d'argent" pour soutenir son fils durant des années. Un conflit entre les familles des deux époux au Pakistan pourrait également être à la source des actes de violence de l'accusé.
 
Délire persécutoire
 
Selon la psychiatre entendue à l'audience, l'homme est schizophrène et souffre d'un "délire persécutoire intense", principalement dirigé contre son épouse mais aussi contre son père adoptif. Très dangereux à l'heure actuelle, il pourrait être soigné à condition d'adhérer au traitement qui lui sera prodigué en détention.

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

Elections cantonalesVaud: un deuxième Vert intéressé par le Conseil d’EtatVaud: un deuxième Vert intéressé par le Conseil d’Etat

Traitement de l'eauYverdon: modernisation de la STEP sur les railsYverdon: modernisation de la STEP sur les rails

AdministrationFermeture du bureau d’impôt de la Vallée de JouxFermeture du bureau d’impôt de la Vallée de Joux

PrécaritéRenens offre 20 francs pour des protections hygiéniques réutilisablesRenens offre 20 francs pour des protections hygiéniques réutilisables

Nouveaux défisComment le canton de Vaud veut soutenir ses agriculteursComment le canton de Vaud veut soutenir ses agriculteurs

Top