Julian Charrière décline la matière et le temps au Musée des Beaux-Arts

chargement

Lausanne Les trois salles du Musée cantonal des Beaux-Arts de Lausanne accueille le pseudo-explorateur Julian Charrière. L'artiste vaudois établi à Berlin décline la matière et le temps jusqu'au 11 janvier prochain.

  30.10.2014, 14:25
Pseudo-explorateur, Julian Charrière creuse la matière et le temps. L'artiste vaudois établi à Berlin investit trois salles du Musée cantonal des Beaux-Arts à Lausanne jusqu'au 11 janvier prochain.

Pseudo-explorateur, Julian Charrière creuse la matière et le temps. L'artiste vaudois établi à Berlin investit trois salles du Musée cantonal des Beaux-Arts à Lausanne jusqu'au 11 janvier prochain. Il invite à réfléchir aux matériaux sur lesquels repose notre ère digitale.

Un étrange jardin attend les visiteurs: des bacs remplis de solutions salines bleutées sont entourés de murs en briques de sel qui ressemblent à des pyramides inversées. L'ensemble a été réalisé à partir de matériaux provenant de l'extraction du lithium, a expliqué jeudi devant la presse Julian Charrière.

L'artiste de 27 ans s'est rendu dans le "Triangle du lithium" qui comprend des régions du Chili, d'Argentine et de Bolivie. "Cette région est en passe de devenir l'Arabie Saoudite des années à venir", estime-t-il. La demande a explosé avec le développement des batteries au lithium, si utiles aux technologies mobiles.

L'installation, sorte de sculpture monumentale, s'inspire de photographies aériennes prises au Chili. Julian Charrière voulait découvrir ces grands plateaux salins avant qu'ils ne se transforment.

Faire fondre la glace

En ouverture de l'exposition intitulée "Future Fossil Spaces", l'artiste invite à un autre voyage, effectué en 2013 dans l'océan Arctique. Trois photographies montrent un homme minuscule juché sur un iceberg qui va tenter durant plus de huit heures de faire fondre la glace sous ses pieds avec un chalumeau à gaz.

"C'est le résultat d'une performance réalisée en Islande en 2013. J'avais essayé de faire fondre un fossile bleu, un iceberg. Sans naturellement y parvenir", explique-t-il.

Troisième volet de l'installation, qui a été pensée pour former un tout: une vidéo tournée au Kazakhstan sur un site où se sont déroulés des essais nucléaires militaires. Un long travelling dévoile l'aspect désolé et atemporel des paysages.

"Accrochage" en parallèle

Le musée présente en parallèle "Accrochage", une exposition annuelle consacrée à la scène artistique vaudoise contemporaine. Une trentaine d'artistes confirmés ou en devenir y exposent une oeuvre.

Une salle est consacrée au lauréat de l'an dernier. Lukas Beyeler y fait se côtoyer des flippers japonais, une vidéo - aussi en japonais - et un lit blanc en forme de simulacre de tombe.

 


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

TourismeDans nos alpages, un pique-nique au bon goût de Jura vaudoisDans nos alpages, un pique-nique au bon goût de Jura vaudois

MigrationVaud: lancement de l’édition 2021 du prix vaudois à l’intégrationVaud: lancement de l’édition 2021 du prix vaudois à l’intégration

Jeux olympiquesVaud: Philippe Leuba à Tokyo la semaine prochaineVaud: Philippe Leuba à Tokyo la semaine prochaine

EducationVaud: l’école à la maison devient plus stricteVaud: l’école à la maison devient plus stricte

Nuisances sonoresVéhicules bruyants: des plaques retirées du côté de Morges et LausanneVéhicules bruyants: des plaques retirées du côté de Morges et Lausanne

Top