23.08.2018, 17:25

L’élu socialiste de Renens a été acquitté

chargement
Un vote (photo d'illustration)

 23.08.2018, 17:25 L’élu socialiste de Renens a été acquitté

Vaud Le Tribunal d’arrondissement de Lausanne a rendu son verdict jeudi dans l’affaire du politicien de Renens (VD) soupçonné de captation de suffrages aux élections communales de 2016. L’homme a été acquitté.

La juge a tranché: le conseiller communal suspecté d’avoir trafiqué quelque 120 bulletins de vote au détriment de colistiers socialistes a été libéré de l’accusation de captation de suffrages. Une indemnité de 6000 francs lui sera allouée pour ses frais de défense. Les frais de justice sont laissés à la charge de l’Etat.

L’élu de 54 ans – qui siège toujours au législatif de la ville – clamait son innocence. Il avait été suspendu il y a deux mois par son parti dans l’attente de ce jugement.

Parquet désavoué

Le Ministère public avait requis le prononcé d’une amende de 1500 francs. Le procureur Christian Buffat avait fait part de sa conviction que le quinquagénaire aurait prérempli des bulletins de vote officiels lors des élections du 28 février 2016, en cumulant son propre nom et en traçant systématiquement ceux de quatre à cinq autres candidats. Dont un ex-chef de groupe et président du plénum, qui n’avait pu être réélu qu’après recomptage des bulletins.

L’enquête pénale avait été ouverte par le Ministère public central à la suite de plusieurs dénonciations anonymes. Dans une décision prononcée en avril 2016 à la suite d’une enquête administrative, le Conseil d’Etat a nié toute irrégularité. Il estimait que «le fait que quelques candidats aient été systématiquement biffés et d’autres régulièrement ajoutés ne permet pas de conclure à une fraude».

ATS

À lire aussi...

ProcèsUn élu socialiste de Renens est jugé pour captation de suffragesUn élu socialiste de Renens est jugé pour captation de suffrages

Top