18.10.2018, 09:05

Eclépens: l'extension de la carrière du Mormont au point mort

chargement
La carrière du Mormont, à Eclépens, photographiée en 2013.

 18.10.2018, 09:05 Eclépens: l'extension de la carrière du Mormont au point mort

Chantier Le Tribunal cantonal vaudois a admis le recours déposé par des organisations de protection de l'environnement contre le projet de Holcim sur la colline du Mormont, près d'Eclépens. Le cimentier se veut toutefois confiant sur la décision finale.

Le dossier est renvoyé au Département du territoire et de l'environnement (DTE) pour instruction complémentaire et nouvelles décisions, se félicitent mercredi les organisations environnementales. L'arrêt de la justice date de lundi.

La Cour de droit administratif et public (CDAP) du Tribunal cantonal a admis le recours contre l'extension au lieu-dit la Birette. Selon les opposants, elle a jugé le projet "lacunaire" à cause de l'absence du préavis de la Commission cantonale pour la protection de la nature (CCPN). Elle a déploré en outre l'absence de prise en compte des exigences sur la protection des eaux.

«Menace qui plane»

Grâce à leur succès devant la CDAP, les associations (Helvetia Nostra, WWF Vaud, Pro Natura Vaud) formulent leurs espoirs. Elles escomptent que "la menace qui plane" sur le secteur intégré à l'Inventaire fédéral du paysage (IFP) et sur la faune soit prise en considération par le DTE dans sa réévaluation du dossier, note leur communiqué.

Holcim prend acte de la décision du tribunal. "Notre dossier est solide et notre projet est d'intérêt public. Ainsi, nous sommes confiants que la décision finale sera favorable à notre production locale de ciment, indispensable au développement du canton de Vaud et de la Suisse romande", relève le service de presse de l'entreprise.

Massif calcaire

Les organisations de défense de l'environnement ont recouru en 2016. Elles avaient réagi au feu vert donné à la mi-juin 2016 par le canton de Vaud au cimentier installé à Eclépens (VD) qui exploite la carrière de la Birette sur le massif du Mormont.

La carrière de calcaire sur le Mormont est en service depuis le début des années 1950. Holcim a demandé une nouvelle extension sur une largeur de 200 mètres et une profondeur allant jusqu'à 70 mètres. L'entreprise estime à 2,8 millions de m3 le volume de matériaux exploitables. Soit sept ans de réserve pour une extraction de 400'000 m3 par an.

Pour les organisations environnementales, le Mormont est un trésor naturel d'importance nationale. Le Grand Conseil vaudois avait demandé pour sa part que le sommet du Mormont ne soit pas rasé "car c'est un site archéologique d'exception".

ATS

À lire aussi...

ÉCLÉPENSLe Mormont finit au tribunalLe Mormont finit au tribunal

Le Mormont finit au tribunal

Les organisations écologistes recourent contre l’extension de la carrière d’Holcim.

  14.07.2016 00:01
Premium

Top