25.02.2019, 10:17

La Venoge retrouvera son tracé historique

chargement
Des travaux démarrent ce lundi au Bois de Vaux.

Revitalisation D’importants travaux sont lancés au Boix de Vaux, situé entre Lussery-Villars et Penthalaz, sur la rive gauche de la Venoge. L’objectif est de rendre au secteur sa dynamique naturelle, pour permettre à la Venoge de retrouver son tracé historique sur plusieurs centaines de mètres.

Les travaux de renaturation de la Venoge dans le secteur du Bois du Vaux, démarrent ce lundi. Et ils visent un double objectif: permettre à la rivière de former à nouveau librement des méandres, au gré des fluctuations de débit, sur un tronçon de 600 mètres, tout en redonnant à cette zone alluviale d’importance nationale une dynamique naturelle sur une surface de six hectares. 

Des travaux d’excavation vont être menés afin de creuser un nouveau lit pour la Venoge dans la forêt alluviale située en rive gauche, ce qui lui permettra de retrouver son tracé historique. Un élargissement du cours d’eau est également prévu, toujours au cœur de la zone alluviale. Des dépressions seront aussi créées afin d’encourager la colonisation du site par différentes espèces de batraciens. 

Une fois ces premiers travaux achevés, un ouvrage sera construit sur le tracé actuel de la Venoge afin de la détourner dans le lit nouvellement creusé au cœur du Bois de Vaux. Le lit canalisé sera toutefois maintenu dans un premier temps pour servir de déversoir en cas de crues importantes. 

Deux décharges assainies

Ces différentes interventions seront précédées par l’assainissement des décharges de la Chavanne et du Bois de Vaux. Elles seront complètement excavées, et les matériaux pollués seront acheminés dans les filières d’évacuation adaptées. Les anciennes décharges seront ensuite comblées lors de la création du nouveau lit de la rivière. 

Cet important chantier réunit l’Etat de Vaud et les communes territoriales de Lussery-Villars et Penthalaz. Il contribuera à l’établissement d’une riche biodiversité dans ce site classé. Ce projet constitue une nouvelle étape en vue d’une meilleure protection de la Venoge. Les aménagements participeront par ailleurs à la sécurisation du secteur puisqu’ils visent à réduire le risque d’inondation en amont du Bois de Vaux et qu’ils prévoient une protection renforcée de la voie CFF.

Ces travaux, dont le coût est estimé à 1,2 million de francs, sont pris en charge à 80% par la Confédération et à 20% par l’Etat de Vaud dans le cadre de la 2e série de mesures prioritaires du Plan de protection de la Venoge. 

COMMUNIQUÉ

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

économieLausanne: près de 8 millions de francs pour soutenir les commercesLausanne: près de 8 millions de francs pour soutenir les commerces

ConcertsLausanne: le Romandie ne rouvrira pas avant des annéesLausanne: le Romandie ne rouvrira pas avant des années

GestionAprès les audits, un nouveau Conseil pour l'hôpital de la BroyeAprès les audits, un nouveau Conseil pour l'hôpital de la Broye

CoronavirusVaud: un succès «dingue» pour l’opération welQomeVaud: un succès «dingue» pour l’opération welQome

Procès climatiqueRenens: les activistes climatiques condamnés en appelRenens: les activistes climatiques condamnés en appel

Top