Lausanne: les anciens gardes pontificaux se réunissent pour séduire

chargement

Rencontre Lausanne accueille ce samedi et dimanche les anciens gardes pontificaux. Cette réunion sert notamment à susciter l'intérêt auprès des jeunes.

  31.08.2013, 13:07
Les anciens gardes suisses pontificaux (ici lors de la visite du Conseiller fédéral Pascal Couchepin en 2001) sont réunis jusqu'à dimanche à Lausanne. Outre une partie formelle, le rendez-vous vise à favoriser l'image de l'institution en Suisse et à susciter l'intérêt de jeunes.

Les anciens gardes suisses pontificaux sont réunis jusqu'à dimanche à Lausanne. Outre une partie formelle, le rendez-vous vise à favoriser l'image de l'institution en Suisse et à susciter l'intérêt de jeunes afin qu'ils rejoignent Rome pour deux ans au moins, indique samedi Ulysse Bieri, président du comité d'organisation.

La Garde du pape a besoin de 30 nouveaux membres par année. "On y arrive" même si l'engouement n'est pas aussi marqué qu'il y a quelques années, note Ulysse Bieri. A Lausanne, l'aspect formel et protocolaire de l'assemblée générale sera suivi samedi après-midi par un défilé de 50 gardes en costumes d'apparat dans les rues du centre-ville.

Dimanche, Monseigneur Morerod présidera la messe dédiée au Pape Jules II, fondateur de la Garde suisse et dont on célèbre le 500e anniversaire de la mort cette année. "Un grand Pape, à qui l'on doit aussi la première pierre de la basilique Saint-Pierre et la décoration de la Chapelle Sixtine. Il fut également évêque de Lausanne de 1472 à 1476", précise Ulysse Bieri.

Si la Garde suisse est "mythique", elle demeure "méconnue". Grâce à ces congrès bisannuels, "on reste au contact de la population". Les gardes suisses peuvent aussi entretenir la flamme: vu le taux de rotation, il y a beaucoup d'anciens: environ 2500, dont 1500 membres de l'association et environ 200 présents à Lausanne.

Si 50 gardes défilent, c'est aussi dû à des questions d'âge, d'embonpoint et d'uniforme dans lequel il faut réussir à se glisser, sourit Ulysse Bieri. Au cas où le garde passe cinq ans à Rome, il peut rentrer en Suisse avec l'habit qui reste toutefois propriété de la Garde. Il a même le droit d'être enterré avec, ce qui s'est produit au moins une fois.

Formé de 144 pièces, pesant 8 kg, le célèbre uniforme n'a pas été dessiné par Michel-Ange, rappelle Ulysse Bieri. En 1914, pour des raisons d'économie, il fut décidé de ne plus changer d'uniforme avec chaque nouveau pape. Le modèle adopté fut celui peint par Raphaël qui était en fait le premier uniforme des Médicis.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

Elections cantonalesVaud: un deuxième Vert intéressé par le Conseil d’EtatVaud: un deuxième Vert intéressé par le Conseil d’Etat

Traitement de l'eauYverdon: modernisation de la STEP sur les railsYverdon: modernisation de la STEP sur les rails

AdministrationFermeture du bureau d’impôt de la Vallée de JouxFermeture du bureau d’impôt de la Vallée de Joux

PrécaritéRenens offre 20 francs pour des protections hygiéniques réutilisablesRenens offre 20 francs pour des protections hygiéniques réutilisables

Nouveaux défisComment le canton de Vaud veut soutenir ses agriculteursComment le canton de Vaud veut soutenir ses agriculteurs

Top