29.10.2019, 11:09

Lausanne: un cambrioleur écope de 20 ans de prison pour assassinat

chargement
Le condamné a annoncé qu'il ferait la grève de la faim pour contester cette décision.

Justice Le Tribunal criminel de Lausanne a condamné lundi un Géorgien à 20 ans de prison pour avoir assassiné son complice.

Un cambrioleur, qui avait tué un complice à Lausanne en 2012, a été condamné lundi à 20 ans de prison ferme. Le Tribunal criminel de l'arrondissement de Lausanne a suivi en cela les réquisitions du Parquet. L'homme avait agi avec deux comparses toujours en fuite.

Ce Géorgien de 36 ans devra purger une peine de 20 ans de prison pour l'assassinat d’un complice de 52 ans. L'accusé faisait partie d’un réseau de cambrioleurs géorgiens. Sa victime était un Roumain travaillant pour cette bande. Son rôle consistait à héberger les cambrioleurs lors de leurs séjours en Suisse. Il se chargeait aussi de les aider à écouler leur butin.

Faisceau d'indices accablants

D’après l'acte d’accusation, auquel le Tribunal donne tout crédit, le 9 décembre 2012, le malheureux a reçu la visite de l’accusé et de deux comparses. Il a été molesté et ligoté sur son lit. La victime est décédée d'un arrêt cardiaque lors de cette agression, mais d’une manière que l'enquête n’est pas parvenue à établir.

Le trio d’agresseurs avait enfermé le Roumain dans son appartement. Avant de partir, ils avaient mis en place un dispositif visant à bouter le feu à l'appartement, mettant ainsi en danger la vie de la vingtaine d’autres habitants du bâtiment.

Le Tribunal criminel de l’arrondissement de Lausanne a jugé de sa culpabilité et de celles de ses deux complices "sur la base d’un faisceau d’indices". On citera principalement les traces ADN retrouvées sur les lieux du crime, la position peu naturelle dans laquelle se trouvait le cadavre de la victime lorsque la police l'avait finalement découvert en état de décomposition avancé et le fait que ses objets de valeurs aient été retrouvés sur le prévenu. De plus, les trois assassins avaient beaucoup échangé par téléphone dans la période du drame.

Un accusé abasourdi

Le condamné est un homme marié et père de deux enfants de 11 et 12 ans. Son casier judiciaire comportait déjà des condamnations pour recel, vol et vol avec effraction en Suisse et en Autriche. Le Ministère public avait requis 20 ans de prison à son encontre et la défense l'acquittement.

Le condamné s'est montré abasourdi à l’énoncé du jugement. Il a ensuite pris la parole en roumain pour annoncer via son interprète qu'il allait se lancer dans une grève de la faim pour protester contre ce "verdict injuste". Son avocat a dix jours pour faire appel.
 

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

JusticeTribunal fédéral: un prêtre se voit refuser l'adoption de deux adolescentsTribunal fédéral: un prêtre se voit refuser l'adoption de deux adolescents

Université de LausanneUNIL: il va jusqu'au Tribunal fédéral pour son mémoireUNIL: il va jusqu'au Tribunal fédéral pour son mémoire

Top