Lausanne: renversé par le LEB, il succombe à ses blessures

chargement

Accident Un octogénaire est décédé lundi soir après avoir été mortellement blessé. Il a été renversé par le LEB. L’accident a eu lieu au niveau de l’avenue d’Echallens.

 20.08.2019, 14:17
Le LEB avait déjà fait une victime en 2013.

La dangerosité de la cohabitation avec le LEB à l'avenue d'Echallens à Lausanne s'est à nouveau vérifiée. Un octogénaire a été mortellement blessé lundi soir lorsqu'une rame du train régional l'a heurté. La mise en tunnel du tronçon est attendue fin 2020.

Lausannois, l'homme de 86 ans traversait en dehors du passage cloûté, selon les premiers éléments de l'enquête. Il a été renversé vers 21h40, sous une forte pluie, par un convoi venant de la ville, à la hauteur du 107 de l'avenue, a indiqué mardi la police de Lausanne.

Décès à l'hôpital

Grièvement blessé, l'octogénaire a été transporté à l'hôpital où il est décédé dans la soirée. Le Ministère public vaudois a ouvert une enquête.

De nombreux accidents se sont déjà produits sur cette avenue avec le LEB. Outre plusieurs accrochages entre le train et des voitures, une femme est décédée en octobre 2013 après avoir été happée par le train à la hauteur de l'arrêt Saint-Paul.

Bus contre train

En septembre 2015, un autre accident avait suscité l'émoi. Huit personnes avaient été blessées lors de la collision entre le LEB et un bus. Le choc s'était aussi produit vers l'arrêt Saint-Paul, ce dernier étant supprimé après coup vu les circonstances.

Face aux problèmes et drames, les autorités politiques ont réagi en prenant diverses mesures de sécurisation du trafic. Sur environ 1400 mètres, le train côtoie en effet les autres usagers, voitures, motos, cyclistes, tandis que les piétons doivent traverser les voies pour gagner l'autre côté de la rue commerçante.

En tunnel

Pour éliminer définitivement cette source de danger, la ville de Lausanne et le canton de Vaud ont annoncé en novembre 2014 leur volonté d'enterrer le LEB sous l'avenue d'Echallens à l'horizon 2020, pour un coût total de 136 millions de francs. La situation est devenue "inacceptable", avait affirmé la conseillère d'Etat Nuria Gorrite.

Surtout que la ligne dessert une région, le nord-ouest de l'agglomération et le Gros-de-Vaud, en forte croissance. La fréquentation de la ligne enregistre une hausse continue, avec une progression de 156% du nombre de voyageurs en dix ans, relevaient en 2014 les autorités.

Nouveau report

Outre les difficultés engendrées par le chantier du tunnel, le Lausanne-Echallens-Bercher connaît d'autres couacs, entraînant colère des usagers et du personnel. Le 12 août dernier, la cadence devait passer au quart d'heure entre Cheseaux et Echallens, mais n'a pas pu être mise en oeuvre finalement.

Le manque de personnel et des problèmes de logiciel ont obligé les responsables des Transports publics lausannois (tl) à reporter l'entrée en vigueur de la mesure. Cette dernière avait déjà été annoncée pour fin 2018. Aucune date nouvelle n'est avancée à ce stade. Les tl ne commentent pas pour leur part l'accident mortel de lundi soir.

 

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

Transports publicsNouveau couac pour le LEB au quart d’heureNouveau couac pour le LEB au quart d’heure

TravauxBientôt un pont provisoire pour le LEB à Union-PrillyBientôt un pont provisoire pour le LEB à Union-Prilly

Top